Un syndicalisme autogestionnaire et sans permanent

Accueil > News > Textes > Le SIPMCS : un syndicat de combat

SIPMCS

Le SIPMCS : un syndicat de combat

samedi 5 juillet 2003

Le Syndicat interprofessionnel de la presse, des médias, de la culture et du spectacle... Membre de la CNT, le SIPMCS est un syndicat d’industrie, interprofessionnel.

L’information et la culture ne sont pas une marchandise... ceux qui la font non plus ! Il est temps de s’organiser pour résister aux logiques patronales.

Car si l’information et la culture ne doivent pas être une marchandise, elles ne le sont que trop souvent. Et cette logique économique totalitaire inclut la marchandisation des travailleurs de ces branches et leur extrême précarisation...

Nous nous élevons également particulièrement contre le corporatisme qui touche nos industries. Entre ouvriers, différentes catégories d’ouvriers, entre journalistes (rédacteurs, secrétaires de rédaction, maquettistes), entre ceux-là et les employés, entre artistes et techniciens, entre éditeurs et libraires, entre secteur public et secteur privé, etc. Chacun pour soi, l’exploitation pour tous, et les profits seront bien gardés...

Face à cette situation, notre syndicat se donne pour but de défendre les intérêts moraux, économiques et professionnels des travailleurs de la presse, des médias, de la culture et du spectacle étant précisé que ce champ doit être entendu comme concernant tous les salariés de la culture, du spectacle et des industries connexes, des industries du papier, de l’audiovisuel, du multimédia et du numérique ainsi que leurs sous-traitants, fournisseurs, et commercialisation quelles que soient les conventions collectives de rattachement (journalistes, presse, publicité, bureaux d’étude technique, commerce, etc.) ;

  • Parce que nous refusons d’être des pions au service des multinationales ;
  • Parce que nous sommes fiers de nos métiers et que nous voulons les faire bien ;
  • Parce que nous tous qui travaillons dans la presse, papier et Internet, audiovisuelle et radiophonique, avons des intérêts communs à défendre ;
  • Parce que se battre pour de meilleures conditions de travail c’est aussi se battre pour des médias et une culture libres ;
  • Parce que nous voulons prendre nous-même nos affaires directement en main...

Nous nous constituons en « Syndicat interprofessionnel de la presse, des médias, de la culture et du spectacle », afin de pouvoir affirmer et exercer notre conception du syndicalisme. Nous nous réclamons de l’intercorporatisme, car la division ne peut que servir les intérêts du patronat.

Alors, convaincus ? Rejoignez-nous !

SIPMCS-CNT