Un syndicalisme autogestionnaire et sans permanent

Accueil > Droit du travail > Conflits

Conflits

Les conflits laissent deux possibilité d’action :
- l’action directe, la lutte syndicale ;
- l’action juridique, généralement aux Prud’hommes.

Ces deux modalités sont souvent complémentaires, mais il ne faut jamais oublier que, au bout du compte, les progrès du droit sont issus des luttes sociales et non l’inverse. L’action juridique peut donc être un appui dans le cadre d’une lutte collective, elle ne peut pas s’y substituer. Il est égalemet souhaitable de transformer les actions individuelles en actions collectives, mettre en pratique la solidarité. Lorsque ce n’est pas le cas, ne reste au travailleur isolé que la démarche juridique, généralement aux Prud’hommes.

Lutte syndicale :
- l’assemblée générale ;
- la grève ;
- etc.

Action juridique :
- l’inspection du travail (contacts) ;
- les prud’hommes ;
- les jurisprudences.