Un syndicalisme autogestionnaire et sans permanent

Accueil > Industries & Métiers > Industries

Industries

Le syndicalisme d’industrie est la base d’organisation du SIPM. Employés, ouvriers, journalistes, techniciens... nos intérêts sont communs et sont antagonistes avec ceux de nos patrons ou de nos dirigeants. Nous participons tous, et nous sommes tous des maillons indispensables à l’élaboration de la presse, sur support papier, audioviuel ou Internet.

Notre organisation doit donc nous réunir, ensemble nous serons plus forts face aux entreprises de destructions de nos acquis qui actuellement se retrouvent partout, dans le public et dans le privé en pleine restructuration (interne : licenciements, remise en cause des acquis, suppression de services « externalisés » ; externe : fusions-acquisitions, dictature de la publicité et des impératifs financiers).

Construire un syndicalisme d’industrie aujourd’hui, c’est créer une arme de lutte syndicale nécessaire à très court terme, contre la précarisation en particulier. C’est se donner le moyen de reprendre le contrôle collectif sur nos publications. C’est préparer un environnement où le fruit de notre travail ne serait plus de donner aux publicitaires du « temps de cerveau humain disponible », comme le revendique le PDG de TF1.