Syndicat interprofessionnel de la presse, des médias, de la culture et du spectacle

Un syndicalisme autogestionnaire et sans permanent

« La technologie et le vivant : la fabrication de l’individu néolibéral »

Chaque époque a ses mythes. Et la nôtre n’échappe pas à la règle. Sa croyance centrale nous raconte la possibilité d’une vie sans limites, échappant aux exigences du corps et débarrassée de toutes formes de régulation. L’époque antérieure s’était achevée avec l’effondrement du mythe du progrès et du sens de l’histoire. Les techniques digitales dans leur alliance avec les technosciences se sont chargées de nous en fournir un autre, saturé et unique : le sens de l’augmentation.

À la grande promesse collective succède désormais la petite promesse individuelle d’une vie augmentée sur un mode purement quantitatif. Plus de performances, de compétences, d’argent, d’amis, de relations… À une condition toutefois : celle d’accepter de devenir cet idéal néolibéral d’homme sérialisé, sans histoire, sans qualités, qui apprend à désirer ce qui lui est utile et à administrer sa vie comme on gère un capital. « Tout est possible », affirme le nouveau scientisme postmoderne. Mais le prix à payer pour cette promesse de puissance illimitée est celui d’une déréalisation de la vie, d’une dérégulation de tout processus, de tout organisme. Face à elle, la tentation est grande aujourd’hui de regarder en arrière et de chercher dans un passé illusoire les racines d’un supposé ordre rompu. Ne voit-on pas ainsi monter, de manière quasi spéculaire, un monde des fondamentalismes religieux ou nationalistes et leurs limites sacrées mortifères ?

Comment agir face à ces deux intégrismes irrationnels aujourd’hui en guerre ? Quelle ligne de crête pouvons-nous aujourd’hui emprunter qui constituerait le terrain d’une alternative concrète, la base d’un nouvel engagement ? La constitution d’un contre-pouvoir autogestionnaire ne serait-elle pas la clé pour que le vivant et la culture reprennent la main, pour que nous redevenions des acteurs en situation et non plus des automates asservis ?

Coorganisé par CNT-SIPMCS et le Collectif Malgré tout
Ouverture des portes à 19 h
CNT, 33 rue des Vignoles, 75020 Paris, M° Avron/Buzenval

Flyer présentation débat

Lire la suite

Articles les plus récents

  • Une

    Festival CNT 2017 : travail en révolution(s)

    Cette année encore, les militant-es de l’Union des syndicats CNT de la région parisienne ont le plaisir de vous convier du 23 au 25 juin 2017 à la Parole errante à Montreuil pour son festival.
    Après la mobilisation du printemps 2016 contre la loi travail et les mois de luttes contre ce passage en force, la CNT a décidé de prolonger les réflexions critiques ranimées par ce mouvement. C’est pourquoi une grande partie du festival 2017 abordera les nombreuses critiques à (...)

  • Edito

    « La technologie et le vivant : la fabrication de l’individu néolibéral »

    Rencontre-débat, le 2 juin à 19 h 30, au local de la CNT, avec Miguel Benasayag, Jean-Michel Besnier et Bastien Cany. Coorganisé par CNT-SIPMCS et le Collectif Malgré tout.
    Chaque époque a ses mythes. Et la nôtre n’échappe pas à la règle. Sa croyance centrale nous raconte la possibilité d’une vie sans limites, échappant aux exigences du corps et débarrassée de toutes formes de régulation. L’époque antérieure s’était achevée avec l’effondrement du mythe du (...)

  • News

    Matraquage à tous les étages : la répression et la division, derniers remparts du capitalisme en crise

    « Gouverner, c’est mettre vos sujets hors d’état de vous nuire et même d’y penser, ce qui s’obtient soit en leur ôtant les moyens de le faire, soit en leur donnant un tel bien-être qu’ils ne souhaitent pas un autre sort »
    Machiavel, Le Prince
    S’il est bien une chose de sûre dans nos sociétés contemporaines, c’est que la classe dirigeante, qu’elle soit économique ou politique, qu’elle soit aux commandes ou qu’elle y aspire, a (...)

  • Médias indépendants

    Les puissants sortent les marteaux pilons

    Le Syndicat interprofessionnel de la presse, des médias, de la culture et du spectacle (SIPMCS) exprime sa solidarité avec Le Postillon, bimestriel indépendant de Grenoble, en butte à la vindicte d’un élu PS qui ne supporte pas la critique et obtient des juges une condamnation pour diffamation. Avec la décision de la cour d’appel du 30 janvier 2017, la procédure coûtera finalement 3900 €* au journal.
    Depuis 2009, Le Postillon, bimestriel grenoblois d’information (...)

  • News

    Soirée de soutien aux sections en lutte du SIPMCS le 25 février

    Journée de soutien aux camarades du SIPMCS en lutte
    le 25 février 2017
    33, rue des Vignoles 75020 Paris
    En soutien aux camarades du SIPMCS (Syndicat Interprofessionnel de la Presse, des Médias, de la Culture et du Spectacle), affilié à la CNT (Confédération nationale du travail), une journée de soutien est organisée dans les locaux au 33 rue des vignoles, 75020 Paris, le 25 février 2017.
    L’ouverture des portes est à 16h et l’entrée est à prix libre. Le SIPMCS propose en (...)

  • Divers

    Élections TPE 2016

    La CNT est candidate à l’élection TPE (très petites entreprises, moins de 11 salariés) qui se déroulera du 28 novembre au 12 décembre 2016
    Élection TPE 2016
    La CNT est candidate à l’élection TPE qui se déroulera du 28 novembre au 12 décembre 2016 par courrier ou sur internet (cf. toutes les informations pratiques sur https://election-tpe.travail.gouv.fr/).
    Cette élection concerne 4 millions de travailleurs/euses (de l’hôtellerie, de la restauration, du bâtiment, de la (...)

  • Afrique du Nord

    Communiqué et appel urgent à solidarité : la presse marocaine baillonnée

    Solidarité et abandon immédiat des poursuites pour les 7 journalistes et défenseur-se-s des droits humains au Maroc qui passent en procès le 25 janvier 2017 à Rabat.
    Le Syndicat interprofessionnel de la presse, des médias, de la culture et du spectacle (SIPMCS), la Fédération communication-communication-spectacle et le Secrétariat international de la Confédération nationale du travail de France (CNT-F) tiennent à exprimer leur entière solidarité avec les sept militant-e-s marocain-e-s, (...)

  • Palestine

    Liberté pour Omar Nazzal

    Le Syndicat Interprofessionnel de la Presse, des Médias, de la Culture et du Spectacle de la Confédération Nationale du Travail tient à exprimer sa solidarité à Omar Nazzal, journaliste et syndicaliste palestinien, arrêté par l’Etat d’Israel le 23 avril dernier à la frontière entre les territoires occupés de Cisjordanie et la Jordanie. Il se rendait au congrès de la Fédération Européenne des Journalistes à Sarajevo. Depuis cette date, Omar Nazzal est détenu sous le régime de la (...)

  • Précarité

    Signez l’appel ! Assurance chômage, droit du travail… le Medef nous les brise.

    Soutien de notre syndicat à la pétition lancée par la Compagnie Jolie Môme : la relaxe pour Loïc, la séparation du MEDEF et de l’État, le refus de toute répression contre le mouvement social.
    Visite chez l’adversaire social.
    Mardi 7 juin 2016, parce qu’ils furent bien informés, 100 manifestants pacifiques et déterminés sont entrés au MEDEF. Avec une bonne communication, nous aurions été des millions, au vu de nos revendications :
    Refus du blocage par le MEDEF des (...)

  • Précarité

    Reporters indépendant.es, nous vivons la précarité et la répression

    Comme Yann Levy, NnoMan et Julien Pitinome, ils sont photoreporters, documentaristes, journalistes indépendants, professionnels ou amateurs, et suivent avec difficulté les mouvements sociaux autour de la loi Travail. De jour comme de nuit. Ils dénoncent une violence policière et expliquent que « Le gouvernement fait un choix, celui de nous empêcher de travailler et de témoigner ».
    Depuis plusieurs semaines maintenant, chacun à notre manière, mais toujours dans une démarche (...)

|