Syndicat interprofessionnel de la presse, des médias, de la culture et du spectacle

Un syndicalisme autogestionnaire et sans permanent

Rassemblement en solidarité avec Loïc de Jolie Môme

CETTE FOIS, C’EST LA BONNE !

Loïc Canitrot est poursuivi à la suite de l’occupation du Medef du 7 juin 2016. Il est faussement accusé de « violences en réunion » par un cadre du syndicat patronal.

Avril 2016 : syndicats de salariés et d’employeurs du spectacle sont parvenus à un accord sur l’assurance-chômage pour les intermittents, artistes et techniciens. Seuls la CFDT et le Medef refusent de ratifier son entrée en vigueur.

Juin 2016 : une centaine d’intermittents et d’opposants à la loi travail s’invitent au siège du Medef. Propositions en main, ils réclament un régime d’indemnisation mieux adapté à leurs métiers et des allocations décentes pour tous les chômeurs. Loïc, membre de la Compagnie Jolie Môme, militant syndical, cofondateur de Nuit Debout, est parmi eux.
Il est mobilisé depuis des années pour les droits des sans-papiers, des élèves de Seine-Saint-Denis, et ceux des intermittents du spectacle. Figure emblématique des luttes, Loïc est connu pour son sang-froid, sa détermination et sa sérénité en toute occasion.

ACCUSATION
Entrés sans difficulté par la porte principale, les manifestants sont aussi déterminés que calmes. Le directeur de la sécurité du Medef, quant à lui, « pète les plombs ». Il injurie les manifestants, puis frappe Loïc d’un coup de pied aux testicules, s’enferme dans son bureau, appelle la police et porte plainte au motif mensonger d’un coup de poing de Loïc contre lui…
Arrêté, Loïc passe de victime à suspect, puis présumé coupable, au cours de ses 48 heures de garde à vue.

SOUTIEN
À l’appel de la Compagnie Jolie Môme, de la CGT Spectacle, de la Coordination des intermittents et précaires d’IDF, de l’UD-CGT-93 et de la CNT Spectacle, ce procès, qui a fait l’objet de multiples reports, mobilise de nombreuses organisations syndicales et politiques, des personnalités du mouvement associatif et du spectacle, et des milliers d’individus qui ont signé l’appel “Le Medef nous les brise”.
Frédéric Lordon, Denis Gravouil et Arlette Laguillier viendront témoigner à l’audience.

EN VÉRITÉ
Personne n’a porté de « coup de poing » à ce monsieur malgré ses insultes et sa violence. Le Medef ment, le Medef frappe, le Medef se croit tout permis, y compris de tenter d’instrumentaliser la police et la justice pour réprimer et intimider ses opposants politiques. Mais surtout, le Medef est le premier coupable des violences sociales qui s’exercent quotidiennement contre les chômeurs et les travailleurs !
Un an et demi plus tard, le soutien s’est élargi et la détermination à lutter et gagner est tout aussi vive.

CRIMINALISATION DU MOUVEMENT SOCIAL
Des procès très politiques visent des militants à la suite du mouvement du printemps 2016, et à la suite du soutien apporté aux réfugiés ou de la tension croissante dans les quartiers populaires. Toutes ces intimidations et répressions ne sont que des attaques contre les libertés d’opinions et d’expressions.
Nous manifestons et manifesterons une solidarité sans faille envers tous ces inculpés.

Pour la relaxe de Loïc accusé par le Medef,
contre les répressions politiques,
pour la séparation du Medef et de l’État :

RENDEZ-VOUS LE JEUDI 25 JANVIER À 8 HEURES devant le Palais de justice de Paris (métro Cité).

Signé : Compagnie Jolie Môme – CGT spectacle – Coordination des intermittents et précaires IDF – CNT Spectacle – UD CGT93

Lire le dossier : Loïc et le coup imaginaire : http://cie-joliemome.org/?cat=124

Signer l’appel "Tout le monde déteste le MEDEF" : http://cie-joliemome.org/?p=2245

https://www.facebook.com/events/2017156845207166/

Illustrations : Gil.

Lire la suite

Articles les plus récents

  • Edito

    Rassemblement en solidarité avec Loïc de Jolie Môme

    Le SIPMCS appelle au rassemblement pour la relaxe de Loïc et contre les répressions policières le jeudi 25 janvier à 8 heures devant le Palais de justice de Paris (métro Cité).
    CETTE FOIS, C’EST LA BONNE !
    Loïc Canitrot est poursuivi à la suite de l’occupation du Medef du 7 juin 2016. Il est faussement accusé de « violences en réunion » par un cadre du syndicat patronal.
    Avril 2016 : syndicats de salariés et d’employeurs du spectacle sont parvenus à un accord sur (...)

  • Sections syndicales

    Bulletin du secteur archéo de la CNT

    Vous pouvez télécharger ci-dessous (cliquer sur l’image) le dernier numéro du bulletin du secteur archéologie de la fédération Communication, culture, spectacle (CCS) de la CNT : "Le monde est truelle".
    Avec la mise en redressement judiciaire d’Eveha, ce n’est pas seulement cette société qui est remise en cause, mais bien l’ensemble du système marchand de l’archéologie préventive qui est passé sous la coupe des (...)

  • Une

    Soutien à Fréquence Paris Plurielle

    Le SIPMCS appelle à soutenir la radio Fréquence Paris Plurielle (FPP, 106.3 MHz en région parisienne), qui, tout comme la majorité des radios associatives, est gravement menacée par la baisse des subventions et la suppression des emplois aidés.
    Les médias dominants ont beau jeu de dire qu’en Italie la mafia menace la liberté d’expression. En France, c’est la même chose, à la différence que les moyens utilisés ici sont beaucoup plus sournois.
    Depuis Sarkozy, les (...)

  • Une

    Rassemblement « Procès de Loïc contre le Medef »

    Le SIPMCS appelle au rassemblement en soutien à Loïc, accusé de « violences en réunion », le 11 septembre à 8 heures devant le TGI de Paris. Un procès symbolique de la répression dont est victime le mouvement social à la veille de la journée de grève et de mobilisation contre la réforme du droit du travail.
    Exigeons la relaxe de Loïc !
    Rendez-vous le lundi 11 septembre, à 8 heures, devant le Tribunal de Grande Instance de Paris, 4 boulevard du Palais, Paris 4e (métro Cité).
    Communiqué (...)

  • Une

    Festival CNT 2017 : travail en révolution(s)

    Cette année encore, les militant-es de l’Union des syndicats CNT de la région parisienne ont le plaisir de vous convier du 23 au 25 juin 2017 à la Parole errante à Montreuil pour son festival.
    Après la mobilisation du printemps 2016 contre la loi travail et les mois de luttes contre ce passage en force, la CNT a décidé de prolonger les réflexions critiques ranimées par ce mouvement. C’est pourquoi une grande partie du festival 2017 abordera les nombreuses critiques à (...)

  • News

    « La technologie et le vivant : la fabrication de l’individu néolibéral »

    Rencontre-débat, le 2 juin à 19 h 30, au local de la CNT, avec Miguel Benasayag, Jean-Michel Besnier et Bastien Cany. Coorganisé par CNT-SIPMCS et le Collectif Malgré tout.
    Chaque époque a ses mythes. Et la nôtre n’échappe pas à la règle. Sa croyance centrale nous raconte la possibilité d’une vie sans limites, échappant aux exigences du corps et débarrassée de toutes formes de régulation. L’époque antérieure s’était achevée avec l’effondrement du mythe du (...)

  • News

    Matraquage à tous les étages : la répression et la division, derniers remparts du capitalisme en crise

    « Gouverner, c’est mettre vos sujets hors d’état de vous nuire et même d’y penser, ce qui s’obtient soit en leur ôtant les moyens de le faire, soit en leur donnant un tel bien-être qu’ils ne souhaitent pas un autre sort » - Machiavel, Le Prince
    S’il est bien une chose de sûre dans nos sociétés contemporaines, c’est que la classe dirigeante, qu’elle soit économique ou politique, qu’elle soit aux commandes ou qu’elle y aspire, a (...)

  • Médias indépendants

    Les puissants sortent les marteaux pilons

    Le Syndicat interprofessionnel de la presse, des médias, de la culture et du spectacle (SIPMCS) exprime sa solidarité avec Le Postillon, bimestriel indépendant de Grenoble, en butte à la vindicte d’un élu PS qui ne supporte pas la critique et obtient des juges une condamnation pour diffamation. Avec la décision de la cour d’appel du 30 janvier 2017, la procédure coûtera finalement 3900 €* au journal.
    Depuis 2009, Le Postillon, bimestriel grenoblois d’information (...)

  • News

    Soirée de soutien aux sections en lutte du SIPMCS le 25 février

    Journée de soutien aux camarades du SIPMCS en lutte
    le 25 février 2017 33, rue des Vignoles 75020 Paris
    En soutien aux camarades du SIPMCS (Syndicat Interprofessionnel de la Presse, des Médias, de la Culture et du Spectacle), affilié à la CNT (Confédération nationale du travail), une journée de soutien est organisée dans les locaux au 33 rue des vignoles, 75020 Paris, le 25 février 2017.
    L’ouverture des portes est à 16h et l’entrée est à prix libre. Le SIPMCS propose en (...)

  • Divers

    Élections TPE 2016

    La CNT est candidate à l’élection TPE (très petites entreprises, moins de 11 salariés) qui se déroulera du 28 novembre au 12 décembre 2016
    Élection TPE 2016
    La CNT est candidate à l’élection TPE qui se déroulera du 28 novembre au 12 décembre 2016 par courrier ou sur internet (cf. toutes les informations pratiques sur https://election-tpe.travail.gouv.fr/).
    Cette élection concerne 4 millions de travailleurs/euses (de l’hôtellerie, de la restauration, du bâtiment, de la (...)

|