Syndicat interprofessionnel de la presse, des médias, de la culture et du spectacle

Un syndicalisme autogestionnaire et sans permanent

Festival de la CNT : 29, 30 juin et 1er juillet 2018

Les militantes et les militants de l’Union des syndicats CNT de la région parisienne ont le plaisir de vous annoncer que le festival annuel de la CNT-rp se tiendra du 29 juin au 1er juillet 2018 à la Parole errante (à Montreuil).

Ces deux dernières années ont encore été marquées du sceau de fortes mobilisations contre la mise en œuvre des orientations politiques du gouvernement toujours plus sécuritaires, répressives et autoritaires envers toutes les personnes qui continuent de se battre pour leurs droits, leur dignité et la justice sociale. Alors que les gouvernements successifs n’ont de cesse d’imposer une société où le règne du « chacun pour soi » serait l’unique règle des initiatives, d’autres organisations sociales ne cessent de faire la preuve que le pire n’est pas inéluctable.
La répression contre les syndicats et les militantes et militants s’est généralisée à toutes formes de luttes, aussi défendre ses droits, ses convictions et ses idées devient de plus en plus difficile et dangereux. Dans ce contexte, s’organiser collectivement et proposer d’autres formes d’organisations de la société, d’autres manières de vivre ensemble, de travailler et d’être en lien devient donc plus que nécessaire afin de pouvoir se libérer des rapports de domination et d’exploitation imposés par un système capitaliste engendrant une société de plus en plus individualiste.
Et si aujourd’hui l’on veut nous inculquer que les liens entre les gens sont régis par une logique de consommation, une logique marchande et capitaliste de profit, si les élans de solidarité et d’entraide collectives sont souvent supplantés par la mise en concurrence des individus afin de dissoudre toute forme de résistance collective, explorons les nombreuses initiatives qui contredisent cela : Notre-Dame-des-Landes, Rojava (Kurdistan), solidarité avec les migrantes et migrants, Chiapas (zapatistes), le soutien en Palestine.
À la volonté de faire disparaître les services publics et l’égalité des services pour toutes et tous en privatisant chaque parcelle de ce qui a été construit et gagné de longues luttes, nous opposons l’interprofessionnalisme, l’échange entre tous les acteurs et actrices d’un même secteur d’activité, et le soutien à celles et ceux qui sont les plus défavorisés.

C’est dans ce contexte qu’il nous semble plus qu’indispensable de réfléchir ensemble à un projet d’organisation de la production, de partager et diminuer le temps de travail et collectivement s’atteler à la construction d’une société autogérée par et pour toutes et tous, débarrassée de l’économie capitaliste. C’est à l’utopie de l’autogestion et de l’entraide, de l’unité du travail et de la vie comme épanouissement total de l’individu que nous vous invitons.
Voilà pourquoi une grande partie du festival 2018 abordera les questions des luttes collectives menées et à mener au niveau syndical mais aussi social, économique et écologique pour réfléchir ensemble à tendre vers une société libertaire et égalitaire.

Comme pour les éditions précédentes, de nombreux débats et manifestations seront consacrés à des thèmes aussi divers que Notre-Dame-des-Landes, l’accueil des migrantes et des migrants, la santé, l’anarcho-syndicalisme et le syndicalisme révolutionnaire, la culture, les 50 ans de Mai 68, les luttes internationales (Palestine, Sahara), les sections syndicales en lutte (La Rolse nettoyage, École spéciale d’architecture, Éducation nationale) et bien d’autres sujets.

Trois jours de rencontres, de débats, de projections, de théâtre, de sourires, de nourriture respectueuse, un salon du livre, de nombreuses associations, un bar accueillant, du soleil (n’en doutons pas) et des concerts !
Pour un week-end en autogestion et en anarcho-syndicalisme, une belle parenthèse en utopie.

Venez nombreuses et nombreux vous libérer du travail avec nous car les révolutions seront des fêtes !

Retrouvez la programmation complète du festival sur www.cnt-f.org/festival-cnt

Lire la suite

Articles les plus récents

  • Groupe Le Monde

    La lettre d’info de la CNT du « Monde »

    Voici la dernière lettre d’info de la section CNT du « Monde ». À lire et à télécharger !
    Au sommaire : « Et toi, t’es payé combien ? » Garde d’enfants : et si on jouait collectif ? Publications d’auteur : ne vous laissez pas plumer ! Accord sur les pigistes (suite) Agenda Bonus : le « partenariat » avec Wirecutter
    « Et toi, t’es payé combien ? »
    Parler d’argent, ça ne se fait pas. Il paraît que c’est malpoli, que ça n’est pas dans la (...)

  • Edito

    Festival de la CNT : 29, 30 juin et 1er juillet 2018

    Les militantes et les militants de l’Union des syndicats CNT de la région parisienne ont le plaisir de vous annoncer que le festival annuel de la CNT-rp se tiendra du 29 juin au 1er juillet 2018 à la Parole errante (à Montreuil).
    Ces deux dernières années ont encore été marquées du sceau de fortes mobilisations contre la mise en œuvre des orientations politiques du gouvernement toujours plus sécuritaires, répressives et autoritaires envers toutes les personnes qui continuent de (...)

  • Météo des luttes

    Salarié·e·s de la post-production : rendez-vous le 28 mai !

    Le SIPMCS soutient le mouvement des salarié·e·s de la post-production et appelle au rassemblement le 28 mai à 14 heures devant le siège de la direction générale du travail.
    Communiqué des Monteurs associés du 6 mai :
    Quelle curieuse danse que celle des syndicats de producteurs ! À quoi jouent-ils ?
    Suite aux grèves des monteurs, monteurs son, bruiteurs et mixeurs des 10 et 19 avril, les syndicats UPC, SPI et API ont fait des propositions communes le 3 mai dernier.
    Pour la première fois, (...)

  • Médias autrement

    Syndicalisme et écologie

    Le SIPMCS a souhaité réagir au numéro de mai 2018 de la revue "Silence" intitulé "Le syndicalisme peut-il être écolo ?".
    Salut Silence,
    Modeste réaction quant à ton dossier du numéro 467 de mai 2018 : plutôt que de le nommer « Le syndicalisme peut-il être écolo ? », il aurait mieux valu le nommer « Comment le syndicalisme peut-il ne pas être écolo ? ».
    En effet, le syndicalisme n’est pas que la défense des conditions de travail, contrairement à ce que laisserait penser le déprimant (...)

  • Wolters Kluwer France

    WKF/Cour de cassation : le vrai visage de la justice de classe !

    Une enquête d’« Alternatives économiques » publiée ce mercredi 18 avril explique comment le SIPMCS et les autres syndicats de l’entreprise Wolters Kluwer France (WKF) ont été victimes d’un conflit d’intérêt de juges de la Cour de cassation. Le vrai visage de la justice de classe, défendant les entreprises contre les droits des travailleurs...
    Voici ci-dessous l’enquête de Marc Chevallier, « Des magistrats de la Cour de cassation juges et parties ? »
    Peut-on à (...)

  • Palestine

    Assassinat de Yasser Murtaja

    Le Syndicat interprofessionnel de la presse, des médias, de la culture et du spectacle (SIPMCS) exprime toute sa colère après l’assassinat, vendredi 6 avril, du journaliste reporter d’images palestinien Yasser Murtaja.
    Alors qu’il couvrait le rassemblement de la "marche du retour" dans la bande de Gaza, caméra à la main et portant un gilet pare-balle avec la mention « PRESS », ce journaliste de 30 ans a reçu un tir de sniper à l’abdomen. Clairement ciblé, Yasser (...)

  • Météo des luttes

    Ça commence à bouger !

    Le Syndicat interprofessionnel de la presse, des médias, de la communication et du spectacle (SIPMCS) soutient le mouvement des salarié·e·s de la post-production. Prochaine AG le 16 avril à la Bourse du travail (Paris 10e).
    Communiqué des Monteurs associés du 14 avril :
    "Vendredi 13 avril, les syndicats de producteurs ont rencontré les syndicats de salarié·e·s, soutenus par un rassemblement d’une cinquantaine de personnes, en bas de l’immeuble où se tiennent les négociations. (...)

  • Météo des luttes

    Rassemblement en solidarité avec Loïc de Jolie Môme

    Le SIPMCS appelle au rassemblement pour la relaxe de Loïc et contre les répressions policières le jeudi 25 janvier à 8 heures devant le Palais de justice de Paris (métro Cité).
    CETTE FOIS, C’EST LA BONNE !
    Loïc Canitrot est poursuivi à la suite de l’occupation du Medef du 7 juin 2016. Il est faussement accusé de « violences en réunion » par un cadre du syndicat patronal.
    Avril 2016 : syndicats de salariés et d’employeurs du spectacle sont parvenus à un accord sur (...)

  • Sections syndicales

    Bulletin du secteur archéo de la CNT

    Vous pouvez télécharger ci-dessous (cliquer sur l’image) le dernier numéro du bulletin du secteur archéologie de la fédération Communication, culture, spectacle (CCS) de la CNT : "Le monde est truelle".
    Avec la mise en redressement judiciaire d’Eveha, ce n’est pas seulement cette société qui est remise en cause, mais bien l’ensemble du système marchand de l’archéologie préventive qui est passé sous la coupe des (...)

  • Météo des luttes

    Soutien à Fréquence Paris Plurielle

    Le SIPMCS appelle à soutenir la radio Fréquence Paris Plurielle (FPP, 106.3 MHz en région parisienne), qui, tout comme la majorité des radios associatives, est gravement menacée par la baisse des subventions et la suppression des emplois aidés.
    Les médias dominants ont beau jeu de dire qu’en Italie la mafia menace la liberté d’expression. En France, c’est la même chose, à la différence que les moyens utilisés ici sont beaucoup plus sournois.
    Depuis Sarkozy, les (...)

|