lundi, 11 octobre 2004|

3 visiteurs en ce moment

 

La ténébreuse affaire de la Piazza Fontana

Luciano Lanza, 2004, 225 p.

Milan, 12 décembre 1969. Une bombe éclate devant la Banque nationale de l’agriculture, piazza Fontana à Milan, causant 16 morts et une centaine de blessés. L’anarchiste Pietro Valpreda est presque aussitôt accusé d’être l’auteur du massacre.
Pris dans la grande rafle menée par la police milanaise dans les milieux d’extrême-gauche, le cheminot libertaire Giuseppe Pinelli meurt dans la nuit du 15 au 16 décembre, au cours d’un interrogatoire mené dans les locaux de la préfecture de police de Milan.

Les organisations libertaires, rejointes bientôt par la gauche extraparlementaire, mettent en évidence les faiblesses des preuves à charge contre les leurs, et parlent pour leur part de « strage di Stato » (massacre d’État). La suite des événements va démontrer l’exactitude de ce qui parut à beaucoup d’observateurs un slogan sans fondement.
Derrière les groupes nazis-fascistes italiens, les vrais responsables des attentats du 12 décembre et de tous ceux qui suivront, il y a des services secrets, italiens et étrangers, qui leur prêtent la main. Il y a des policiers et des juges qui créent de fausses pistes, et des ministres qui donnent le feu vert à la campagne d’intoxication.
En vérité, c’est toute une part de l’appareil d’État italien, qu’on ne peut absolument pas regarder comme « dévoyée », qui est impliquée dans ce qu’on connaît sous le nom de « stratégie de la tension ».

Luciano Lanza est un journaliste économique réputé, qui a collaboré, entre autres, aux publications Espansione, Milano Finanza et Il Mondo. Il a été, par ailleurs, un des fondateurs du mensuel A-rivista anarchica. Responsable, à partir de 1980, de la revue théorique Volontà, il dirige à présent la publication trimestrielle Libertaria.

Télécharger le bon de commande

 
A propos de éditions CNT-RP
Michel Bakounine, présentation de Frank Mintz, 2006, 72 pages. Ce court livre, le second de la collection « Classiques » des Éditions CNT, rassemble deux textes essentiels de Bakounine, « La politique de l’Internationale » (paru en 1868 dans L’Égalité) et « Organisation de l’Internationale » (publié (...)
En savoir plus »