mardi, 18 septembre 1990|

4 visiteurs en ce moment

 

L’Éthique du syndicalisme

(épuisé)

/ OUVRAGE ÉPUISÉ / Pierre Besnard,
1990, 144 p.,
10,65 € + 1,75 € de frais de port

L’Éthique du syndicalisme, terminé en 1938, concluait l’entreprise par laquelle Pierre Besnard voulut donner à l’anarchosyndicalisme une doctrine, un plan et une morale. Ce fut là l’objet de ses trois ouvrages : les Syndicats ouvriers et la Révolution sociale, le Monde nouveau et, enfin, l’Éthique du syndicalisme.

Dans ce dernier ouvrage, celui qui fut un des fondateurs de la CGT-SR (Confédération générale du travail - syndicaliste révolutionnaire) s’efforça de réfléchir aux bases morales sur lesquelles devait reposer le syndicalisme révolutionnaire dans le travail, la famille, la lutte constructive, l’étude, l’action sociale, etc.

Ce faisant, P. Besnard voulait démontrer à tous ceux qui considèrent le mouvement syndical comme un grand corps sans âme et sans tête que non seulement le syndicalisme peut s’enorgueillir d’une doctrine claire et d’un programme précis, mais encore qu’il est animé par une philosophie humaine et inspiré par une haute spiritualité.

Si une part de ce qu’écrivait P. Besnard il y a plus de soixante ans semblera hors de saison pour nombre de lecteurs d’aujourd’hui, ils trouveront aussi dans ces pensées un fidèle reflet de ce que fut l’anarchosyndicalisme français d’avant la Seconde Guerre mondiale.

Télécharger le bon de commande

 
A propos de éditions CNT-RP
Michel Bakounine, présentation de Frank Mintz, 2006, 72 pages. Ce court livre, le second de la collection « Classiques » des Éditions CNT, rassemble deux textes essentiels de Bakounine, « La politique de l’Internationale » (paru en 1868 dans L’Égalité) et « Organisation de l’Internationale » (publié (...)
En savoir plus »