Secrétariat international de la CNT

Paralyser la folie capitaliste ! Vers la grève générale ! (CGT espagnole )

Publié le dimanche 5 avril 2009

Durant des années ils ont privatisé les bénéfices et maintenant ils
prétendent que nous devrons payer leurs pertes…

Depuis plusieurs décennies, ils ont imaginé les politiques nous
conduisant à la catastrophe tout en tirant leur profit jusqu'à des
limites insoupçonnées sur le dos de nos souffrances et de nos besoins.

local/cache-vignettes/L208xH300/arton1322-08c09-9636c.jpg?1422619400

Ils se présentent aujourd'hui devant la classe des travailleurs pour
exiger de toutes et de tous que nous les sortions de leur mauvaise
passe, tout en nous laissant nous étrangler davantage par leurs
crédits malhonnêtes.

Durant des années ils ont privatisé les bénéfices et maintenant ils
prétendent que nous devrons payer leurs pertes…

La CGT n'est pas disposée et n'acceptera pas que les possédants, les
chefs d'entreprises, les banquiers et les exécutifs des grandes
entreprises de l' État espagnol nous jettent à la figure leurs
scandaleux résultats , bilans et rétributions alors que les
travailleuses et les travailleurs restent les bras croisés à cause des
licenciements, des ajustements légaux de l'emploi dans l'entreprise en
crise, du non renouvellement des contrats temporaires qui sont souvent
d'authentiques fraudes à la législation.

Face aux exigences aux tenants des puissants et des possédants,
l'attitude du gouvernement et des syndicats majoritaires devient
honteuse et complice. Le gouvernement de Zapatero (socialiste) dépense
plusieurs milliers de millions d'euros d'argent public pour financer
des entreprises, des spéculateurs et des requins de la finance. Il
légifère à coup de décrets pour que ce soient les travailleurs avec
leur chômage qui financent leur propre ré-embauche auprès des
entreprises.

Les syndicats majoritaires sont les garants des licenciements
collectifs par la signature indistincte des accords. Ils lancent des
grèves et des mobilisations limitées au service des patrons et du
gouvernements faisant obstacle de cette façon à une véritable réponse
sociale qui paralyse une bonne fois pour toute cette folie qu'est le
capitalisme.

Pour un 1er mai combatif et revendicatif : assez de grèves muselées et
de licenciements sauvages !!

C'est aux possédants de payer la crise !!

Pour un véritable changement social !! Tout pour tous !!

Vers la grève générale !!

Communiqué confédéral CGT espagnole

juillet 2020 :

Rien pour ce mois

juin 2020 | août 2020

S'abonner à notre lettre d'information :