Secrétariat international de la CNT

Non à la criminalisation de la solidarité avec le peuple palestinien

Publié le mercredi 30 juillet 2014

Alain Pojolat, membre du NPA, est mis en examen pour "maintien de
manifestation interdite". C'est lui qui avait déclaré (on dépose le
parcours mais on déclare une manif) les manifestations auprès de la
préfecture au nom de l'ensemble des organisations présentes. Son
procès aura lieu en octobre prochain.

La CNT tient à affirmer sa totale solidarité envers lui.

Cette mise en examen intervient suite aux interdictions de manifester
décidées par la préfecture de Paris sous les ordres du pouvoir socialiste. L’État, par ces décisions, veut empêcher l'expression du mouvement de soutien envers le peuple palestinien. Il montre, d'ailleurs, son rejet de plus en plus grand des classes populaires qui viennent manifester dans la capitale.
Il est impensable, dans ce contexte, de se soumettre à un tel diktat
alors même que nos camarades à Gaza, en Cisjordanie et en Palestine 48
résistent et se mobilisent pour leur dignité. Encore une fois, l’État
se positionne du côté des exploiteurs et des bourreaux. La CNT appelle
donc à la poursuite et l'amplification de toutes les mobilisations de
solidarité avec peuple palestinien.
Le gouvernement français a choisi de soutenir la politique coloniale israélienne. Nous sommes dans le camp de la Résistance à la colonisation, à l'apartheid et au fascisme.


SOLIDARITÉ AVEC LE PEUPLE PALESTINIEN !

avril 2021 :

Rien pour ce mois

mars 2021 | mai 2021

S'abonner à notre lettre d'information :