Secrétariat international de la CNT

Maroc : mort de deux ouvrières agricoles

Publié le jeudi 9 octobre 2008

Des centaines de femmes et de jeunes filles sont exploitées chaque saison dans les exploitations de pommiers de la région de Tamayoust et de Zayda.

Elles sont dépourvues de toute couverture sociale, de tous droits minimum et sont victimes d'une surexploitation tout cela pour un salaire de misère.

Anteayer ITZER et en particulier les quartiers de Fouq Saquia y Taqqa Taghzzaft sont en deuil. Deux ouvrières agricoles (Saida et Itto)ont trouvé la mort lors d'un grave accident du travail durant les premières de l'aube. En outre, étaient hospitalisées dans un état critique de nombreuses autres victimes.

Pour l'État et les patrons, écraser la classe ouvrière a toujours été de bonne guerre. Les conditions lamentables de transport des ouvrières, l'inexistence d'un service public de santé efficace (absence de médecins dans ces zones) et surtout une municipalité dont le président de est de l'Istiqual (le parti du 1er ministre), sont responsables de ce drame.

Comme c'est souvent le cas au Maroc, l'exploitation des hommes et femmes de cette région, est le fait des propriétaires terriens dont les terres ont été "offertes" par la Couronne royale : des officiers supérieurs de l'armée (les FAR), des hauts dirigeants de la gendarmerie et dignitaires parlementaires du régime.

Le 9 octobre 2008.

Agustín Gómez (Secrétariat international de la CGT-espagnole en charge du Maghreb).

www.cgt.org.es

avril 2021 :

Rien pour ce mois

mars 2021 | mai 2021

S'abonner à notre lettre d'information :