Secrétariat international de la CNT

"Lundi noir" contre l’ordre moral en Pologne

Publié le samedi 15 octobre 2016

Le 3 octobre dernier a eu lieu en Pologne une journée de grèves et de manifestations contre le projet d'interdiction totale de l'avortement par le gouvernement, nommée le "lundi noir". L'avortement était déjà interdit en Pologne depuis 1993 (date du concordat avec le Vatican) mais il fut autorisé dans les cas de : viol et/ou inceste, danger pour la vie de la mère, ou grave malformation du fœtus.

Une juridiction de classe qui interdit l’avortement et la pilule

Le nouveau projet de loi (proposé par une initiative "citoyenne" soutenue par l'église catholique) voulait donc l'interdire dans tous les cas (ceux cités en haut y compris) et interdire au passage la "pilule du lendemain". L'interdiction aurait touchée surtout les plus pauvres ne pouvant(e)s se payer un avortement "illégal" et encore moins un voyage a l'étranger dans ce but. Les politiciens qui veulent interdire l'avortement risquent d’empirer la situation des prolétaires. L’accès à l'avortement n'est donc pas qu’ "une affaire de femmes" mais un champ de combat de par l’exploitation que subissent premièrement les femmes mais aussi l’ensemble des membres des familles modestes.

Grève générale pour le droit des femmes

A cause d'une loi sur les conflits sociaux qui interdit la grève pour des questions sociales ou économiques d'envergure nationale, exercer son droit de grève ne fut possible qu’en prenant un jour de congé. Mais de nombreux patrons ont dû se rendre a l'évidence et maintenir leurs boites ou commerces fermés a cause du manque de personnel (et dans quelques cas pour cause de... solidarité avec le mouvement de grève). Malgré la météo très automnale les manifestations furent un succès car plus cent trente milles personnes se sont mobilisé(e)s pour montrer leurs mécontentement dans la plupart des grandes villes du pays. Aux dernières nouvelles, le gouvernement est en train de faire marche arrière et le texte initial de la loi a été rejeté au Parlement. Ce repli n’est que stratégique et le projet de loi risque de revenir sur la table au moment propice que se choisiront les dirigeants réactionnaires. Mais, comme toujours, la lutte paye.

Groupe de travail Europe du secrétariat international de la CNT

avril 2021 :

Rien pour ce mois

mars 2021 | mai 2021

S'abonner à notre lettre d'information :