Secrétariat international de la CNT

Europe : Déclaration de la coordination Rouge et noire à propos du Covid 19

Publié le vendredi 17 avril 2020

Nous vivons ces jours-ci de difficiles et étranges moments, suite à la pandémie globale dans laquelle chaque pays sombre à sa manière. Malgré cela, et en prenant en compte de cette situation exceptionnelle, les syndicats de la coordination Rouge et Noire ne peuvent cesser de revendiquer une série de mesures. D’une manière ou d’une autre, nous considérerons ces demandes essentielles pour les travailleurs. Comment aurions-nous pu rester sans agir face à certains événements qui se déroulent autour de nous.

Revendications de la coordination Rouge et Noire :
- Nous exigeons un revenu de base pour les travailleurs licenciés et précaires. Du fait de la baisse de l'activité économique, de nombreux travailleurs seront licenciés. Et d'autre part, beaucoup de travailleurs précaires souffriront davantage des conséquences de la pandémie. Pour eux, nous exigeons un revenu de base qui leur permette de vivre dans la dignité.

- Dans le même sens que le point précédent, nous demandons des moratoires sur les loyers et les hypothèques pour les travailleurs précaires et les chômeurs ayant des problèmes financiers.

- Nous défendons les systèmes de santé publics, qui ont été démantelés et vendus à des fonds privés.

- Nous exigeons des mesures de protection dans les emplois, en particulier pour les emplois essentiels qui doivent éviter la contagion au quotidien comme les agents de santé, les pompiers ou les travailleurs du secteur alimentaire.

- Nous exigeons la cessation de toute activité économique non essentielle. Il faut stopper la production pour éviter les contagions des travailleurs et faire passer la vie des personnes avant le capital.

- Nous demandons de l'aide pour les femmes battues qui sont maintenant plus vulnérables dans cette situation de confinement.

- Nous appelons à la solidarité et à l'entraide, non seulement pour les personnes âgées, dépendantes ou vulnérables, mais aussi pour les réfugiés. Cette situation dans les camps de réfugiés, sera plus difficile car ces personnes pourraient ne pas avoir suffisamment de moyens pour subvenir à leurs besoins.

- Nous soutenons la multiplication et l’émergence des initiatives de quartier qui permettent aux populations à risque de rester chez elles et de ne pas être exposées à cette contagion.

- Nous exigeons la défense des migrants et condamnons l'augmentation de la répression et des abus de la part des autorités policières.

- Enfin, nous considérons que nous devons réfléchir au modèle capitaliste dans lequel nous vivons. L'existence de grandes villes de masse, ainsi que le système d'exploitation agroalimentaire, peuvent être des causes de la propagation rapide de cette maladie, comme pour les précédentes (SRAS), et de l'injustice sociale existante.

- En ce sens, nous condamnons le système capitaliste comme le véritable coupable de la situation présente. Nous devons donc prendre des mesures pour démanteler le système actuel et décomplexer nos sociétés, en évitant à la fois l’urbanisation démesurée et les modes d'exploitation agricoles non durables.

Le secrétariat de la Coordination Rouge et Noire, le 4 avril 2020.
Les syndicats membres de la coordination Rouge et Noire sont : EZE(Grèce), I.P (Pologne), S.A.C (Suède), CGT (Etat Espagnol), S.O (Etat espagnol), U.S.I (Italie), CNT-F.

août 2020 :

Rien pour ce mois

juillet 2020 | septembre 2020

S'abonner à notre lettre d'information :