Secrétariat international de la CNT

COMMUNIQUE DE SOLIDARITE AVEC Paris le 28/03/2017. LA LUTTE DU PEUPLE GUYANAIS.

AUX RACINES DU MAL : LES PRATIQUES COLONIALISTES DE L’ETAT.

Publié le mardi 25 avril 2017

titre documents joints

Depuis le lundi 27 mars la Guyane est paralysée par un mouvement de grève générale illimitée fédéré par l’Union des Travailleurs Guyanais –UTG – qui regroupe 37 syndicats et le collectif « pou dékolé la Gwiyann ». Ce mouvement de lutte est puissant, déterminé, touchant les entreprises, les écoles, les hôpitaux et s’exprime par une participation active des travailleurs/ses, chômeurs/ses qui bloquent les routes, le port et l’accès au Centre Spatial de Kourou.

La CNT soutient cette grève et souligne que cette colère ne tombe pas du ciel, elle est le résultat de pratiques colonialistes menées par l’Etat français depuis des décennies. Hormis la base spatiale de Kourou, enjeu stratégique, les pouvoirs publiques sont indifférents à la réalité sociale vécue par le peuple guyanais : près de 25% de chômeurs/ses, manque d’écoles, de lycées, d’hôpitaux, une population qui est à 60% sous le seuil de pauvreté.

Là où il y a oppression il y a résistance et l’action actuelle des travailleurs/ses est significative : les grévistes n’attendent rien de la prochaine échéance électorale, ils ne comptent que sur le fait de prendre leur destinée en mains, par la lutte.

La CNT soutient ce mouvement, exige la satisfaction des revendications mis en avant par l’U.T.G. , et salue l’auto-organisation de la grève, condition pour éviter toute récupération politicienne à des fins boutiquières et électoralistes.

La CNT dénonce les pratiques colonialistes en vigueur en Guyane, porteuses d’exploitation et d’oppression pour le peuple guyanais.
Secrétariat International de la CNT. Raphaël Romnée

juin 2017 :

Rien pour ce mois

mai 2017 | juillet 2017

S'abonner à notre lettre d'information :