Secrétariat international de la CNT

Algérie : Non à la répression contre le SNAPAP !

Publié le jeudi 12 novembre 2009

La CNT-FTE (Fédération des Travailleurs de l'education) dénonce fermement les mesures répressives qui frappent les enseignants d'Algérie.

local/cache-vignettes/L300xH229/imghaut_snapap-6881a.jpg?1423426795

En réponse aux revendications légitimes des grévistes, (une éducation de qualité pour tous, qui passe par la revalorisation des traitements et de meilleures prestations sociales pour les personnels, ainsi que l'intégration des professeurs précaires, à l'heure où l'absence de moyens entraîne classes surchargées et cours non-assurés,) le gouvernement algérien oppose une fois encore la violence et la répression.

En déclarant la grève des personnels illégale, en arrêtant et malmenantune cinquantaine de membres du Conseil National du Snapap, l'Etat Algérien cherche à affaiblir et à intimider les travailleurs.

Les charges, les bastonnades, les manoeuvres d'une Justice de classe n'empêcheront pas la solidarité internationale des travailleurs, et le gouvernement Algérien doit savoir que le monde de l'éducation, au-delà de ses frontières, observe l'absurdité et la brutalité de ses actes.

La CNT-FTE exprime sa solidarité et son soutien aux membres du SNAPAP et àtous les professeurs Algériens en lutte.

Secrétariat International de la CNT-FTE

avril 2021 :

Rien pour ce mois

mars 2021 | mai 2021

S'abonner à notre lettre d'information :