dimanche, 14 juin 2015|

16 visiteurs en ce moment

 

Compte-rendu de la soirée Tribute to Joe Hill du 6 juin au local de la CNT

Samedi 6 juin s’est tenue une soirée “Tribute to Joe Hill” au local parisien de la CNT

Une quinzaine de musiciennes et musiciens se sont succédé sur scène pour interpréter, en français, des chansons de Joe Hill à l’occasion de la sortie du livre Joe Hill. La création d’une contre-culture ouvrière et révolutionnaire aux États-Unis de Franklin Rosemont, aux éditions CNT-RP.

Plus de 200 personnes se sont retrouvées au 33 rue des Vignoles pour chanter, applaudir et rigoler à l’écoute de ces textes souvent sarcastiques, drôles et toujours d’actualité un siècle après la mort du poète IWW.

À cette occasion a été offert un “little red and black songbook”, dans l’esprit des “little red songbook IWW” du début du XXe siècle, reprenant les textes de Joe Hill chantés ce soir là et leur interprétation en français.

Télécharger le little red and black songbook

Cette soirée de musique, de chant, militante, drôle, festive et familiale a été l’occasion de rappeler les luttes d’hier et d’aujourd’hui mais aussi de faire vivre d’autres rapports humains, artistiques et culturels.
Les éditions de la CNT-RP tiennent à remercier tout particulièrement les musiciens et musiciennes qui se sont lancés dans la réinterprétation des chansons de Joe Hill. Leur travail et leur investissement ont contribué à la réussite de cette soirée autogérée, merci et bravo à elles et eux.

Les bénéfices de la soirée (entrée prix libre, repas cuisinés et bar) vont pour une partie à l’union régionale parisienne pour soutenir l’activité de la CNT (caisse de grève, procès, tracts, entretien des locaux…), et pour une autre partie aux éditions de la CNT-RP pour la sortie des prochains livres (impression et distribution). Tous les membres de la CNT, des éditions de la CNT-RP et les musiciens et musiciennes du projet se sont investis en dehors de leur temps de travail, de recherche de travail ou de repos, de façon autogérée.

Mais qui est Joe Hill ?

Suédois immigré aux États-Unis, vagabond, travailleur à la petite semaine, Joe Hill rejoint en 1910 l’IWW, syndicat révolutionnaire. Hobo, il va de lieu d’embauche en lieu d’embauche, sautant d’un train de marchandises à un autre de marchandises, sillonnant les États-Unis là où le travail le mène. Mais bien vite, son engagement dirige ses pérégrinations de lieux de grève en lieux de grève, passant au Mexique soutenir la révolution armée ou remontant au Canada pour participer aux grèves des bûcherons (notamment).
Il écrit de nombreuses chansons militantes reprises sur les piquets de grève et durant les marches de protestation. De plus en plus chantées, elles font alors de lui l’une des figures les plus populaires de la classe ouvrière.
° Joe Hill est mort il y a un siècle, fusillé par l’État le 19 novembre 1915 pour un meurtre qu’il n’a pas commis. L’auteur du célèbre Don’t mourn, organize ! (« Ne vous lamentez pas, organisez-vous ! ») devient un symbole de l’oppression capitaliste et une référence dans l’essor d’une contre-culture populaire et révolutionnaire aux États-Unis.

Le livre Joe Hill. La création d’une contre-culture ouvrière et révolutionnaire aux États-Unis de Franklin Rosemont, est disponible en commande auprès des éditions de la CNT-RP (lien) et dans toutes les bonnes librairies :
http://www.cnt-f.org/editionscnt-rp/joe-hill-la-creation-d-une-contre,145

Le songbook édité à l’occasion de cette soirée est à télécharger en cliquant ici.

Quelques photos de la soirée ci-dessous. D’autres photos de la soirée : https://500px.com/JeanRumin














Affiches de la soirée

 
A propos de éditions CNT-RP
Michel Bakounine, présentation de Frank Mintz, 2006, 72 pages. Ce court livre, le second de la collection « Classiques » des Éditions CNT, rassemble deux textes essentiels de Bakounine, « La politique de l’Internationale » (paru en 1868 dans L’Égalité) et « Organisation de l’Internationale » (publié (...)
En savoir plus »