Accueil > La revue > Nouveautés lecture > Nous avons reçu (infos & publications) > Les livres jeunesse que nous avons reçus : hiver 2012-2013

Les livres jeunesse que nous avons reçus : hiver 2012-2013

lundi 18 mars 2013, par Franck

Les aventures de Zigomette. T. 2 : Show bizz, Pénélope Pastel, Galapagos, 2012, 160 p., 12 €.
Les aventures d’une super héroïne dans le monde du showbizz.
Aldo rêvait, Léna Ellka (texte), Marion Claeys (ill.), Chants d’orties (Les coquelicots sauvages), 2011, 24 p., 10 €.
Un album pour dénoncer la société de consommation (dès 3 ans).

Sensha, fille de Mongolie, Sylvie Deshors et Malik Deshors (ill.), Rue du monde (roman du
monde), 2012, 111 p., 10,80 €.
Une histoire de fraternité sur fond de steppe et de chevaux (dès 8-10 ans).

Noir grand, Sébastien Joanniez et Daniela Tieni (ill.), Rouergue (dacodac), 2012, 64 p., 11,50 €.
Pas facile pour un jeune garçon adopté à la peau noire de vivre dans un petit village même si
on aime ses parents (à partir de 10 ans).

La Marseillaise, Hervé Mestron, chant d’orties (Graines d’orties), 2011, 46 p., 8 €.
Un jeune de banlieue siffle la Marseillaise lors d’un match de foot. Les médias sont
déchaînés. Sa sœur découvre son histoire familiale et la place que lui accorde la France.

Harcèlement, Guy Jimenes, Oskar jeunesse (roman junior), 2011, 235 p., 11,95 €.
Valentin est seul. Seul dans un collège où aucun professeur, aucun éducateur ne s’est aperçu
de sa souffrance. Seul dans une classe où tous les élèves savent, mais ne disent rien. Seul
face à la violence sournoise de celui qui aurait pu être un ami… Comment se défendre alors,
quand on a perdu tout espoir, comment s’en sortir quand on a perdu le goût de vivre ?

Les yeux mauves, Alice Mana, éd. Cogito ergo sum, 2012, 255 p., 17 €.
Ce roman fantastique se déroule, en partie, dans un internat à l’atmosphère oppressante où
sont pratiquées d’étranges expériences génétiques, a la particularité d’avoir été écrit entre 11
et 14 ans par une jeune auteure qui s’en sort bien même si le récit part un peu dans tous les
sens ! Particularité de l’éditeur : il exige de ses auteurs qu’ils respectent la règle
grammaticale de proximité qui rétablit l’égalité homme-femme dans la langue française.

Prêter, Dr Catherine Dolto et Colline Faure-poirée (texte), Frédérick mansot (ill.), Gallimard
jeunesse (Giboulée ; Mine de rien), 2012, 28 p., 6,10 €.
Prêter, c’est créer des liens d’amitiés (3-5 ans). Dans la même collection, des mêmes
auteurs : A la cantine.

Le bon Docteur Poutingue, Olivier Douzou (texte), José Parrondo (ill.), Le Rouergue, 2012, 40
p., 15 €.
Une épidémie de cheveux chez les poux sur une thématique bien connue des enfants mais
inversée car ici les poux attrapent des cheveux. Plein d’humour et coloré (dès 5 ans).

Lecture pour toutous, Lionel Koechlin, Gallimard jeunesse (Giboulée), 2012,
C’est la rentrée. La classe de Totof est vide. Faute d’enfants, il va apprendre à lire aux chiens !
Le chien Hercule vient avec son maître qui ne sait plus lire... Un album sur l’illettrisme (de 3
à 7 ans).

La petite taupe et le parapluie, Zdenek Miler (ill.) et Hana Doslocilova (texte), Autrement jeunesse, Arte éditions (album), 2012, 44 p., 12,50 €.
Une petite taupe répare un parapluie et lui offre une nouvelle vie pleine d’aventure. Un
album sur la nature, les animaux et le recyclage (3 ans et plus).

Ruptures d’enfances : rencontres extraordinaires avec des enfants ordinaires, Michel Gutel,
Chant d’orties (Chardons ardents), 2010, 144 p., 12 €.
La misère sociale et souvent la misère affective, enferment dans la solitude ces enfants qui
vivent en cité avec leurs parents ou sont confiés à l’Aide Sociale à l’Enfance. Ces quinze
récits, entre témoignages et fiction littéraire, sont basés sur des dialogues authentiques et
ont pour ambition d’être l’écho de la parole des enfants. L’auteur est psychologue à l’Aide
Sociale à l’Enfance. (Tout public à partir de 14 ans).

Un parfum d’histoire - t. 3 : L’eau bleue, Béatrice Egémar, Galapagos, 2012, 200 p., 14,95 €.
Un roman jeunesse dans le milieu du parfum : à Grasse, en 1925, la jeunesse d’une créatrice.

L’affaire Attila, Jean-Pierre Tusseau, éd. du Jasmin, 2011, 140 p., 10 €.
La confrontation entre un général romain et Attila, empereur des Huns. Un roman historique
avec rebondissements et batailles qui apporte un réel éclairage sur un pan de l’histoire mal
connue et surtout toujours racontée du côté des "bons". Bibliographie critique et dossier
pédagogique sur le site de l’éditeur.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0