CNT 66

Classes en lutte.

Le bulletin mensuel de la fédération des travailleurs de l’éducation de la Cnt
lundi 12 mars 2012

Au sommaire du numéro 129 (mars 2012) :

- Une grève à construire.

- ACTA ne doit pas passer.

- Coup d’épingle de la cour des comptes.

CLASSES-EN-LUTTE

Le bulletin internet de la fédération CNT éducation

Fédération CNT des travailleurs et travailleuses de l’éducation 18, avenue de la Gloire, 31500 Toulouse

www.cnt-f.org/fte
fede-educ(at)cnt-f.org


Une grève à construire

En ce début d’année 2012, l’actualité dans les établissements scolaires est encore une fois très sombre.
Réforme de l’évaluation des personnels pour accroître les pressions hiérarchiques, baisse des budgets de fonctionnement, et, comme tous les ans, des suppressions de postes.

ACTA ne doit pas passer.

La dernière trouvaille liberticide pondue par la bureaucratie mondiale se nomme ACTA (Anti­Counterfeiting Trade Agreement).(...) Une preuve de plus, s’il en fallait, de la fausse démocratie dans laquelle nous pataugeons, tandis que notre bien­pensante oligarchie s’occupe de tout décider pour nous, et bien souvent contre nous.

Coup d’épingle de la cour des comptes.

La cour des comptes vient de sévèrement tacler la réforme de la mastérisation, qui impose un niveau de recrutement
des enseignants à bac + 5. Selon la cour, le motif in­voqué pour cette réforme – l’économie de 700 millions d’euros –
n’est pas du tout atteint. Les économies sont proches de zéro.

Le numéro est à télécharger sur le site de la CNT-FTE et à agrandir en A3 pour affichage Merci de le diffuser aussi largement qu’il le mérite.
Télécharger le numéro 129 de classes-en-lutte


À bientôt pour de nouvelles infos !

Classes en lutte... est diffusé par mail en respectant les principes de la CNIL (voir en pied de page). Pour le recevoir automatiquement (ou pour se désinscrire) écrivez à : classesenlutte-owner(at)cnt-f.org

Pour tout contact avec la fédération CNT des travailleurs/euses de l’Éducation (FTE), écrire à fede-educ(at)cnt-f.org

La CNIL a précisé : "des personnes physiques peuvent être prospectées par courrier électronique à leur adresse électronique professionnelle sans leur consentement préalable, si le message leur est envoyé au titre de la fonction qu’elles exercent dans l’organisme privé ou public qui leur a attribué cette adresse". ref sur le site de la CNIL La publicité par courrier électronique est possible à condition que les personnes aient explicitement donné leur accord pour être démarchées, sauf si la prospection n’est pas de nature commerciale chaque message électronique doit obligatoirement : * préciser l’identité de l’annonceur, * proposer un moyen simple de s’opposer à la réception de nouvelles sollicitations (par exemple lien pour se désinscrire à la fin du message). ref sur le site de la CNIL.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 321 / 287069

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Syndicat éducation 66   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License