CNT 66

Libération de nos camarades

Pierre et Yann sont libres, presque...
vendredi 21 décembre 2007

Aujourd’hui vers midi, les deux militants édudiants de Sud éducation
et de la cga
retenu en garde a vue 48 h, ont été relachés au tribunal après que celui-ci a decidé de les placer "sous controle judiciaire et astreinte a se soumettre aux obligations suivantes"

— Ne pas sortir des limites territoriales ; le département des P-O
— Ne pas se rendre à l’université de Perpignan, sur le campus universitaire, au restaurant universitaire.
— S’abstenir de rencontrer, de recevoir ou d’entrer en contact de quelque manière que ce soit entre tous les deux, avec Faugeroux Olivier, Polit Monique, Claudet Bernard, Benkhlelil Moctar, Bonotte Claire, tous les membres enseignants ou travaillant à l’université de Perpignan, et tout le personnel de la société ASC distribution automatique.

Les accusations de possesion d’explosifs ainsi que celle de dégradations n’ont pas été retenues..

Les avocats vont faire appel

Nous nous félicitons bien sur de la mise en liberté des deux copains, mais espérons qu’il y aura une remise en cause de la décision du controle judiciaire qui ne peut se justifier d’aucune manière à part de la volonté de vouloir criminaliser toute action revendicative et de contestation.

René syndicat interco cnt-66...


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 975 / 284126

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Syndicat éducation 66   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License