Accueil > La revue > Nouveautés lecture > Psycho, socio, philo, géo... > Le Sociologue et l’Historien

Le Sociologue et l’Historien

mercredi 28 juillet 2010, par Greg

Retranscription d’un entretien radiophonique datant de 1988, Le Sociologue et l’historien, nous propose de redécouvrir les échanges entre Pierre Bourdieu et Roger Chartier. Enregistrées à une époque où le sociologue – et sa sociologie – font l’objet de vives critiques, ces cinq émissions (le métier de sociologue, illusions et connaissance, structures et individu, habitus et champ et Manet, Flaubert et Michelet) sont l’occasion d’une mise au point et d’un voyage dans l’oeuvre « scientifiquement militante » et le projet « dérangeant » et « schizophrénique » de Bourdieu. L’exercice de l’entretien a les avantages de ses défauts ; il permet de balayer de manière rapide et globale une réflexion et une méthode et d’en éclairer la cohérence et les lignes de force. La spécificité de la démarche sociologique, sa prétention aussi parfois – même si Bourdieu s’en défend – à une position hégémonique dans le champ des sciences sociales, sa rigueur et ses paradoxes (la difficulté pour le chercheur à s’extraire de son objet de recherche) sont analysés dans un style enlevé et agréable. La confrontation entre la sociologie et l’histoire occupe évidemment une place centrale, Bourdieu dénonçant avec virulence les compromissions et les travers théoriques de cette dernière.

En revanche, le lecteur ne trouvera pas ici de quoi approfondir sa connaissance des thèses du sociologue, la multiplicité des entrées, des questionnements et la brièveté des échanges ne permettent pas de rentrer dans le cœur des choses : les notions de champs, d’habitus ou de discours dominant n’étant qu’effleurées.

Reste le plaisir de recroiser des œuvres familières avec l’envie de s’y replonger, de voir leur auteur les situer dans une démarche générale… la jubilation aussi devant quelques coups de gueule du professeur au Collège de France (« Pour me réfuter, il faut se lever de bonne heure, il faut travailler »), le sens de la formule (« les sociologues sont vus comme des gens “à histoires” alors que les historiens sont des gens “sans histoires” ») et surtout le bonheur de suivre une intelligence en marche.

Le Sociologue et l’Historien
Pierre Bourdieu et Roger
Chartier, Agone, Banc d’essais, février 2010, 110 p., 13 €.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0