Accueil > La revue > N’Autre actu > Annonces et rendez-vous > 27/28 avril : colloque avec le soutien des Actes de lecture (AFL), de la (...)

27/28 avril : colloque avec le soutien des Actes de lecture (AFL), de la revue N’Autre école et du site Questions de classe(s) à Gennevilliers Mettre le système éducatif sur la voie de l’école du peuple...

mardi 19 mars 2013, par Greg

Important : pour vous inscrire au colloque, inscrivez-vous auprès de la revue

« Défendre l’école, c’est se demander de quelle promotion collective
elle est l’outil, comment les dominés peuvent, avec elle, abolir la
domination plutôt que d’espérer une place parmi les dominants,
comment elle est un lieu de résistance permanente qui ne sépare pas la
production des savoirs de l’implication dans la production d’un autre
état du monde. Défendre l’école, c’est arrêter de laisser croire que ceux
qui organisent à leur profit les inégalités sont les mieux placés pour
décider des savoirs et de leur modalité de transmission afin de permettre
à ceux qui en sont les victimes, d’en abolir le principe. Défendre
l’école, c’est renouer avec le combat oublié d’une école du peuple qui ne
saurait se confondre avec cette école pour le peuple dont les modalités,
virtuelles ou non, étatiques ou non, masquent les objectifs réels. »

(Jean Foucambert, éditorial du n°70 des Actes de Lecture, juin 2000)

Les indispensables mobilisations de la Gauche pour donner à une « École de l’Égalité » les moyens
d’assurer « la réussite de tous les enfants » lui laissent peu de temps pour débattre de la refondation
d’un système éducatif s’impliquant au quotidien dans la réalité des rapports sociaux. Si l’école a fait la
preuve depuis plus d’un siècle qu’elle ne peut en aucune manière promouvoir l’égalité dans un système
économique et social qui ne l’est pas, que faire aujourd’hui pour qu’elle participe au développement
des outils de pensée par la mise en œuvre d’activités de productions dans son environnement et non
par la transmission de savoirs dont on dit qu’ils seraient nécessaires pour « réussir à l’école » ?

Pendant deux jours, les 27 et 28 avril 2013, il s’agirait de réfléchir à ces enjeux afin d’ouvrir des pistes effectives de recherche-action pour que l’école tienne son rôle transformateur dans le présent du fonctionnement social et cesse d’être l’outil qu’une société se donne pour produire les citoyens dont elle a besoin pour perpétuer son modèle.

Avec la participation sollicitée de Miguel BENASSAYAD (philosophe, psychanalyste,
chercheur en épistémologie), Choukri BEN AYED (Sociologue, professeur à l’Université
de Limoges),
Zahra BOUDJEMAÏ, (Maire adjointe de Nanterre, inspectrice de l’édu-
cation nationale),
Yvette LECOMTE (conseillère pour la lecture publique au ministère
de la Culture de la fédération Wallonie/Bruxelles),
Charlotte NORMANN (éditrice,
essayiste, philosophe),
Jean ZIEGLER (sociologue, membre du Conseil Consultatif des
Droits de l’Homme des Nations Unis).

Participation aux frais (paiement en ligne) : 40€ (incluant les deux repas du midi pris au Théâtre National de Gennevilliers).

Participation aux frais (uniquement par voie postale) : sans repas (10€) ou un repas (15€).

Télécharger le bulletin d’inscription.

Date limite d’inscription : 19/04/2013

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0