Accueil > Tous les numéros > N° 21 - L’école, territoire de résistance

N° 21 - L’école, territoire de résistance

Dernier ajout : 15 juillet 2010.

Articles de cette rubrique

  • Une correspondance scolaire avec la Palestine

    15 juillet 2010, par Greg

    Par Jean-Pierre Fournier, Enseignant, Paris xx e
    Une correspondance scolaire, ce n’est pas une pause, ni une simple ouverture culturelle, c’est un apprentissage. Correspondre avec des Palestiniens, c’est rompre aussi avec l’hypocrite sainte-nitoucherie scolaire (trop chaud, on n’en parle pas) et avec l’apolitisme des relations avec les adultes (collègues, parents, administration).
    Départ facile…
    Dans mon collège, première tentative en 2002 dans le cadre de « France-Israël-Palestine », un groupe (...)

  • La Section 22 : le syndicat de lutte des enseignants d’Oaxaca

    15 juillet 2010, par Greg

    Aux sources de la Commune d’Oaxaca, la « Section 22 » du Sindicato Nacional de Trabajadores de la Educación (SNTE). Fondé en 43, avec 650 000 membres, c’est l’un des plus grands syndicats en Amérique latine. La Section 22 correspond à l’État d’Oaxaca. Ce syndicat, comme tous les syndicats mexicains, est contrôlé au niveau national par le Parti révolutionnaire institutionnel qui était, il y a peu, le parti d’État. Pourtant, depuis 1979, est apparu un courant démocratique et anti-bureaucratique, la (...)

  • Oaxaca : une école communarde

    15 juillet 2010, par Greg

    « Maestro, n’abandonne pas la lutte, enseigne-la ! », proclame un slogan des révoltes d’Oaxaca de l’été et de l’automne 2006. Inédit en français *, cet entretien du 3 novembre 2006 avec Marcos Leyva, membre de Éduca (Oaxaca) et de l’APPO, n’est pas « daté » au sens péjoratif du terme, il fait date.
    * La version audio et vidéo de cet entretien en espagnol (mexicain) est sur le site chiapas.mediosindependientes.org Traduction pour N’Autre école : Ludo, CNT Éducation 38.
    Qu’est-ce que c’est que l’APPO ? (...)

  • Enseigner au Chiapas : retour sur un engagement

    14 juillet 2010, par Greg

    Il y a treize ans, Pedro et Mariana, « deux personnes sans qualité du sud-ouest de la France », alors présents au Mexique, se rendent au Chiapas quelques mois après le début de l’insurrection zapatiste. Récit d’une expérience d’école dans un village du Sud-Est mexicain.
    Tout d’abord peut-être un tout petit résumé historique, juste pour situer : cela fait maintenant presque quinze ans que l’EZLN est apparue au grand jour (façon de parler puisque c’était la nuit du 1er janvier 1994) en occupant (...)

  • Résistance zapatiste et autonomie indienne : l’éducation dans les municipes rebelles

    14 juillet 2010, par Greg

    Par Bruno Baronnet, Institut des Hautes études de l’Amérique Latine, Paris IIIe
    La résistance politique opposée à l’État par les Indiens zapatistes du Chiapas au sud du Mexique, apparus armés et cagoulés un certain 1er janvier 1994, constitue la base éthique, sociale et économique de leurs nouveaux systèmes d’enseignement. Il s’agit d’une éducation autonome, en phase avec l’identité culturelle et politique de ses principaux décideurs et exécutants qui sont les paysans indiens eux-mêmes.
    Fleuron de (...)

0 | 5 | 10

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0