CNT 66
M A N I F E S T A T I O N 10h30 place Catalunya PERPINYA

Construisons la grève générale !

mercredi 18 mars 2009

Construisons la grève générale !

Après « l’économie réelle », la grève réelle.

Allons-nous une nouvelle fois battre le pavé ? Est-ce que notre colère va se heurter au mépris du pouvoir et à la lâcheté de certains plus enclins à freiner le mouvement qu’à l’inciter à croître ?…Pourtant l’heure est grave. Les raisons d’une grève dure et sans compromission sont légion.

Instaurons un véritable rapport de force social avec l’Etat et le patronat. La grève massive du 29 janvier était un point de départ. Mais on doit battre le fer tant qu’il est chaud ! On l’a déjà dit, ce n’est pas dans les salons du pouvoir qu’on obtiendra satisfaction mais en luttant dans la rue, dans nos quartiers, nos entreprises, services et administrations. Alors, que ce soit face aux bureaucraties syndicales, l’Etat ou le patronat, mettons-leur la pression. Partons à présent en grève reconductible et multiplions les actions et les mobilisations à la base. Continuons à étendre le mouvement pour construire un rapport de force syndical et social vers la grève générale.

A l’image des Guadeloupéens, relevons la tête et chassons les prédateurs qui nous méprisent, nous les travailleurs qui perturbons leurs intérêts. La liberté et le respect ne seront obtenus que par la lutte, sans délégation. Déléguer sa volonté, c’est la perdre.
La crise que nous subissons et dont nous ne sommes en rien responsables réduit en miettes l’économie humaine en jetant au chômage et en précarisant des milliers de travailleurs. Gagner plus en exploitant toujours plus, les parasites sont à l’œuvre et l’Etat les sauve.

Privé, public, peu importe. Ce qui compte c’est notre faculté à nous unir pour décider du sens de notre travail et ne plus seulement nous défendre.
Puisque personne ne travaille à ta place, que personne ne décide à ta place

Oui, mais pour quoi ?

Pour qu’aucun revenu (salaire, allocation…) ne soit inférieur à 1600 euros nets par mois,

Pour l’augmentation des salaires selon une échelle décroissante de 300 euros nets pour les salaires les moins élevés à rien pour les salaires au-dessus de deux fois le SMIC réévalué *,

Pour la requalification des CDD en CDI et la titularisation sans condition de tous les précaires du public,

Pour des services publics (santé, transports, éducation...) gratuits et de qualité,

Pour un chômage (total ou partiel) payé à 100 %,

Pour la régularisation de tous les sans papiers (les travailleurs-euses n’ont pas de patrie, solidarité de classe !),

Pour le plafonnement des loyers et des produits de première nécessité,

Pour un retour aux 37,5 annuités de « cotisation retraite » pour tous et toutes…

* Notre objectif final étant bien sûr l’abolition de toutes les hiérarchies salariales et la construction d’une société fondée sur la répartition égalitaire des richesses et l’autogestion !

Appel à une convergence des luttes des secteurs publics et privés

Tous à l’AG à 15h

Amphi III, Université de Perpignan

19 mars 2009

PDF - 26.1 ko
CNT 19 mars 2009

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 871 / 292680

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License