Le local de la CNT Gironde ciblé par des militants d’extrême droite.

> Communiqué

Dans la nuit du mercredi 25 avril au jeudi 26 avril, trois jeunes individus vêtus de treillis ont été vus en train de vandaliser la devanture du local de la CNT Gironde. Des fleurs de lys, c’est la signature de l’action française (des royalistes!). C’est presque un honneur de savoir qu’on dérange les fachos qui tentent depuis de nombreuses années de s’implanter sur Bordeaux. C’est aussi une chance que ceux-ci ne soient pas à la hauteur de ceux de Lyon (cf article sur l’attaque contre le local de la CNT à Lyon).

La CNT continuera à mettre toute ses forces dans la bataille pour éviter l’implantation des réactionnaires et de leur idéologie. En plus de ça, elle propose aussi et surtout un outil d’émancipation et de solidarité entre travailleur-se-s, avec ou sans emploi, avec ou sans papiers.

La CNT Gironde milite contre les différentes formes de dominations (capitalisme, patriarcat, racisme/colonialisme) et défend l’émancipation des travailleur-se-s par les travailleur-se-s eux-mêmes/elles-mêmes. Pour y parvenir, la CNT Gironde se dote d’outils de formation interne, notamment pour déconstruire les rapports de domination.

À quelques jours du 1er mai, fête internationale des travailleurs/ses, nous en profitons pour réaffirmer notre engagement antifasciste qui s’inscrit dans la continuité de nos origines anti-franquistes.

Les patries et les nations sont un piège qui permet d’envoyer des millions de travailleur-se-s s’entre-tuer tout en faisant vivre le mythe d’un intérêt « national ». Mais nous n’avons aucun intérêt en commun avec celles et ceux qui nous exploitent, fussent-ils/elles français-e-s. Nous préférons nous organiser aux côtés des opprimé-e-s. C’est pourquoi la CNT Gironde organise des « espaces solidaires » pour accueillir des migrant-e-s, des caisses pour soutenir la grève des postier-e-s, des manifestations contre l’extrême-droite, l’action syndicale pour soutenir les travailleur-se-s face à leurs patrons, etc.

Soyons nombreux-ses le 1er mai pour dire encore haut et fort que la patrie est une baliverne, et que vive la solidarité internationale des travailleur-se-s !

La CNT Gironde


Et pour les militant-e-s d’extrême-droite qui ne manqueraient pas de lire ce petit communiqué nous préférons les prévenir : lorsque vous vous en prenez à notre local, soyez un peu plus discrets car notre rue a des yeux et des oreilles…


Petit échantillon de la conception artistique des militants royalistes sur notre local

Articles liés