Ce dispositif remplace depuis le 1er janvier 2018 les tarifs sociaux de gaz (TPP) et d’électricité (TSS). Il s’adresse aux ménages qui ont des revenus modestes.

Le chèque énergie peut être utilisé pour le paiement de vos factures d’énergie :
- électricité,
- gaz naturel,
- pétrole liquéfié,
- fioul domestique,
- bois,
- biomasse,
- autres combustibles destinés à l’alimentation d’équipements de chauffage ou d’équipement de production d’eau chaude.

Condition de ressources :

Pour pouvoir bénéficier du chèque énergie, le revenu fiscal de référence (RFR) de votre ménage doit être inférieur à 7 700 € par unité de consommation (UC). Cette dernière sert à calculer votre consommation sachant :
- qu’une personne constitue 1 unité de consommation,
- que la 2e personne constitue 0,5 unité de consommation,
- que chaque personne supplémentaire constitue 0,3 unité de consommation [1].

Montant de l’aide :

La valeur du chèque varie de 48 € à 227 € TTC en fonction du revenu fiscal de référence (RFR) de votre foyer et de votre consommation calculée en unité de consommation. Le chèque est nominatif et vous est envoyé sur format papier ou dématérialisé (envoi électronique).