CNT 66

Déclaration de la CNT lors du congrès national de Solidaires (Dunkerque – 2 / 5 juin 2014)

dimanche 8 juin 2014

Du 2 au 5 juin 2014 à Dunkerque (59) se tient le congrès national de Solidaires. Ayant été invité à participer à ce congrès en tant qu’observateur, le bureau confédéral de la CNT a mandaté un militant cénétiste du Nord Pas-de-Calais pour y représenter notre organisation syndicale.

Voici la déclaration lue par ce mandaté à la tribune du congrès :

A l’occasion de ce nouveau congrès de votre organisation syndicale, notre mandaté Olivier, présents à vos côtés et face à vous, nous a fait part d’un accueil chaleureux et de débats d’une grande richesse. Pour l’ensemble de notre confédération, soyez donc remerciés pour cette invitation et ce sens du partage !

Dans de nombreuses localités, nous engageons fraternellement les luttes sociales et syndicales. Les temps sont durs, vous en faîtes assurément le constat, mais Solidaires se renforce et nous nous en réjouissons.

Les défis que la précarité posent quotidiennement au syndicalisme devraient nous conduire encore et toujours à défendre une autre répartition des richesses face aux terribles dégâts sociaux et écologiques induits par un capitalisme destructeur et les politiques antisociales gouvernementales et patronales.

Sur fond d’offensives sur nos acquis sociaux, nous sommes inquiets et alertes bien sûr du développement que connait la peste brune. Avant que ne s’installe plus encore le populisme fasciste dans le cœur des travailleurs et des travailleuses, nous espérons pouvoir lui opposer des réponses collectives à la hauteur des enjeux. La CNT s’inscrit d’ores et déjà au sein de la Coordination Libertaire Antifasciste, née en 2013. Ces jours, nous manifesterons ensemble en mémoire de la mort de Clément Méric, âgé de 18 ans, le 5 juin 2014, il y aura 1 an demain.

Nous sommes aussi préoccupés par la répression qui touche l’ensemble du mouvement social et syndical et plus particulièrement celle qui s’abat sur notre camarade Fouad Harjane, militant à Metz (Moselle) et mandaté confédéral, que la justice bourgeoise a condamné pour l’exemple suite à une occupation de la voie de chemin de fer au cœur du mouvement CPE de 2006. Le 12 septembre, nous le soutiendrons dans un procès en appel à Metz en vue d’annuler sa deuxième condamnation au civil à 40 000 € de dommage et intérêts contre la SNCF. Outre les enjeux financiers préoccupants, cette épreuve de solidarité est d’autant plus nécessaire qu’elle surfacture à un seul, l’action de 800 manifestants, dont des élus en exercice proche du gouvernement. Pour que la solidarité soit une arme, nous nous sommes rapprochés de vos instances nationales et espérons poursuivre la mobilisation de soutien ensemble.

Par ailleurs, si nous demeurons opposés au cadre contraint et cogestionnaire de la réforme de la représentativité syndicale de 2008, elle nous permet néanmoins conjointement de nouvelles facilités d’implantations syndicales dans le secteur privé. C’est aussi en sens que notre combat syndicaliste révolutionnaire et anarcho-syndicaliste a été juridiquement et définitivement confirmé en 2010, au bénéfice, nous l’espérons, de l’ensemble du mouvement syndical de transformation sociale.

Pour réduire notre intervention à l’essentiel, la CNT vous adresse à tous et toutes ses vœux de réussite pour les travaux de ce nouveau congrès.

Meilleures salutations noires & rouges,

Pour la CNT,
son bureau confédéral.

http://www.cnt-f.org/59-62/

Déclaration du 6e congrès de l’Union syndicale Solidaires.

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article141596


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1343 / 289556

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License