CNT 66
cnt info n° 6

Démocratie politique ET économique

mardi 19 juillet 2011

Démocratie politique ET économique

Décidément cette année 2011 n’a pas fini de nous surprendre. Elle avait commencé avec ce qu’on appelle maintenant les « révolutions arabes » et elle se poursuit avec un mouvement de protestation qui fait vibrer les places de plusieurs villes à travers l’Europe.

Ces mouvements de révolte dans les pays arabes, loin d’être finis, ont ouvert une nouvelle page d’histoire. D’abord dans l’histoire de ces pays avec la légitime exigence de libertés et de droits économiques, sociaux et politiques. Mais aussi dans l’histoire internationale en apportant le plus fabuleux démenti à toutes les théories du choc des civilisations, à toutes les théories racistes anti-arabes fleurissant à travers tout l’occident. Et c’est enfin de par leur forme, leur radicalité et leur développement un appel au soulèvement général de tous les opprimés de la planète !

C’est donc au tour de l’Europe de s’enflammer ? Peut-être pas dans les mêmes proportions que dans les pays arabes tant nos réalités ne sont pas les mêmes. Mais on assiste tout de même à un mouvement de révolte d’une population qui en a marre d’être opprimée, rejetée, marginalisée, appauvrie. Et ce mouvement se développe de pays en pays à des degrés d’intensité différents. Ce qu’il y a de profond et de commun à tous ces opprimés en lutte c’est cette volonté de dire : STOP ! Ya Basta disaient nos camarades zapatistes il y a 20 ans ! La volonté de dire Non, de ne plus baisser la tête, de ne plus accepter ce quotidien invivable, l’idée qu’ensemble on sera toujours plus fort et que tout est à réinventer.

Du côté de l’expression et de la pratique, cela semble être en Espagne que ce mouvement s’est le plus épanoui. Les « indignados » ont saisi l’opportunité d’élections pour marquer leur refus de la société dans laquelle nous vivons, société qui n’offre que le chômage et la précarité à la population et des palaces, des yachts et des îles privées à une élite financière. Face à cette société capitaliste, les politiciens de droite comme de gauche ne font rien, pire ils en profitent et la soutiennent. Le jeu électoral n’a donc plus prise sur la réalité des travailleurs (y compris en formation, sans travail ou à la retraite) et l’abstention peut se tailler la part belle ou encore les partis d’extrême droite jouant sur la politique du bouc émissaire. Les indignados ont donc choisi ce temps électoral pour dire stop, on arrête tout et on repense tout tous ensemble : la démocratie ici et maintenant ! Ce qui semble avoir surpris nombre d’observateurs, c’est leur sens de l’organisation, leur sérieux, leur capacités d’auto-organisation et de démocratie. Ces camarades ont remis en avant des pratiques défendues par le mouvement libertaire depuis des lustres, des pratiques utilisées par le syndicalisme révolutionnaire dans toute son histoire : la démocratie directe, la pratique du consensus, l’autogestion, le rejet des politiciens, le rejet du capitalisme. Ces authentiques démocrates souhaitent construire un autre futur en se confrontant les uns aux autres, en expérimentant au quotidien, sans proposer de modèle de société clé en main. Nous, Cénétistes, ne pouvons que les soutenir et les rejoindre tant ces pratiques et idées sont nôtres depuis toujours et pour toujours.

http://www.cnt-f.org/

PDF - 851 ko
cnt info n° 6

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 332 / 284744

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License