Victoire du syndicat CNT Santé Social RP : People & Baby condamnée pour discrimination syndicale !

Le

Il y a sept ans, une section CNT entamait une lutte éprouvante pour dénoncer la privatisation de la Petite Enfance entreprise par la Ville de Paris et sa gestion libérale des structures d’accueil du jeune enfant. A l’époque la Mairie, en choisissant l’entreprise People and Baby au détriment de l’associatif et du service public pas assez rentable et trop coûteux à leur yeux, cautionna de fait le privé au détriment du Public.

C’est à ce moment-là que cinq salariées nouvellement employées par People and baby ont décidé de se syndiquer à la CNT pour défendre leur projet pédagogique pour un accueil de qualité du Jeune Enfant et pour préserver leurs conditions de travail ! Soutenues par les parents et leur syndicat, ces cinq femmes ont lutté sur tous les fronts : tractage, réunions publiques, grève, occupation, ... et ont très vite sensibilisé de nombreuses collègues.

En réaction à cette activité syndicale, People & Baby, encouragé par la Ville de Paris, a voulu licencier l’ensemble des militantes. Même si elles étaient soutenues par l’inspection et la médecine du travail, la plupart n’ont pas échappé au licenciement discriminatoire. Pour se justifier, People & Baby n’hésita pas à porter de fausses accusations contre des salariées syndiquées : elles auraient mis de la mort aux rats dans la caisse de jouets des enfants !

Face à un tel mépris du code du travail, l’action juridique succéda à l’action directe. Le 16 novembre 2017, enfin, l’entreprise People and Baby a été condamnée pour discrimination syndicale et le juge prud’hommal a considéré que l’occupation du siège de l’entreprise dans le cadre d’un mouvement (...)

Lire la suite

Le 33, rue des Vignoles

Tout savoir sur la situation du 33, rue des Vignoles

Soutenir le 33

Tout savoir
sur la situation
du 33, rue des Vignoles

En savoir plus

 

Mots-clés