Solidarité avec notre camarade de la CNT Thales victime de la répression anti-syndicale

Le

SOLIDARITÉ AVEC NOTRE CAMARADE DE LA CNT THALES VICTIME DE LA RÉPRESSION ANTI-SYNDICALE

Acharnement et répression syndicale chez Thales Microelectronics (TMI) à Etrelles (Ille-et-Vilaine). Anthony, délégué du personnel et RSS de la section CNT après avoir été délégué syndical et secrétaire du CHSCT, passe en correctionnelle le 13 décembre prochain à Rennes. Parallèlement, la direction de l’entreprise a lancé une procédure de licenciement.

IL LUI EST REPROCHÉ D’AVOIR COMMIS 3 INFRACTIONS :

Pour la première, il est accusé d’être l’auteur de courriers et reçus par une partie des salarié-e-s en octobre et novembre 2014. Ces courriers anonymes récapitulent l’ensemble des salaires en vigueur dans l’entreprise,

Pour la seconde, il est accusé d’avoir enregistré les paroles et photographié le directeur du site sans son consentement,

Pour la troisième, il est accusé d’avoir enregistré les paroles de 2 gendarmes de Vitré sans leur consentement.

Pour ces faits, il encourt 5 années de prison ferme et 300 000€ d’amende ainsi que le versement de dommages et intérêts aux victimes qui se sont portées parties civiles.

Pour la première infraction, la convocation n’indique aucune plainte de la part de l’entreprise ou de ses dirigeants mais donne les noms des salarié-e-s de TMI qui se sont déclaré-e-s victimes et qui ont porté plainte. Pour la seconde infraction, il n’y a que le nom du directeur de TMI et pour la troisième, il n’y a que les noms des 2 gendarmes.

Les peines encourues sont lourdes de conséquences car la plupart sont accompagnées d’amendes, de licenciement, d’interdiction (...)

Lire la suite

Le 33, rue des Vignoles

Tout savoir sur la situation du 33, rue des Vignoles

Soutenir le 33

Tout savoir
sur la situation
du 33, rue des Vignoles

En savoir plus