Scrutin syndical dans les TPE : l’État et le patronat ont déjà choisi le résultat !

Le

Scrutin syndical dans les TPE : l’État et le patronat ont déjà choisi le résultat !

Suite à l’annonce du report de la mesure d’audience des organisations syndicales dans les TPE, la CNT tient à dénoncer les manœuvres qui conduisent aujourd’hui à biaiser complètement le scrutin à venir. Nous rappelons tout d’abord que ce scrutin devait se dérouler initialement du 28 novembre au 12 décembre, et que c’est la Ministre du Travail, Myriam El Khomri, qui a décidé le report en raison de la procédure juridique en cours et initiée par la CGT contre le Syndicat des Travailleurs Corses (STC) et le LAB au Pays Basque.

À ce titre la CNT tient tout d’abord à dénoncer l’attitude de la CGT, qui use aujourd’hui de tous les moyens possibles pour conserver son hégémonie avant même l’élection, au détriment des organisations qui remettent en question ses stratégies syndicales. La CNT considère que la fronde juridique que mène la CGT actuellement contre certaines organisations syndicales est bien politique et s’oppose totalement aux intérêts directs des travailleur.ses. En effet, les organisations syndicales sont des outils de la classe ouvrière et les travailleur.se.s doivent pouvoir choisir eux-mêmes et elles-mêmes et librement quels sont leurs outils de luttes, que ce soit en Corse, au Pays basque, ou ailleurs.

D’autre part la CNT tient à interpeller le ministère du travail sur le fait que ce report porte un préjudice conséquent aux organisations syndicales candidates et notamment aux plus modestes. En reportant le scrutin, c’est tout le matériel syndical de ces organisations - des milliers d’affiches, (...)

Lire la suite

Le 33, rue des Vignoles

Tout savoir sur la situation du 33, rue des Vignoles

Soutenir le 33

Tout savoir
sur la situation
du 33, rue des Vignoles

En savoir plus