Face à l’austérité, la criminalisation du mouvement social et l’extrême droite : la CNT garde le cap !

Le

La Confédération nationale du travail a tenu son XXXIIIe congrès confédéral à Angers les 12, 13 et 14 décembre derniers.

Riche en débats, celui-ci a permis aux nombreux syndicats présents de travailler, dans une ambiance fraternelle, sur le fonctionnement, l’orientation, la stratégie et le développement des structures syndicales de la confédération pour les deux années à venir ainsi que de renouveler l’équipe confédérale. Ainsi, une fédération du Travail, de l’Emploi et de la formation professionnelle va voir le jour au même titre qu’un Institut de formation confédéral.

La présence et les interventions de camarades issu-e-s d’organisations étrangères proches de la CNT, telles que la FAU allemande, la SAC suédoise ou le CLA algérien, a également été l’occasion de réaffirmer la solidarité et les liens de la confédération avec les travailleurs et travailleuses en lutte contre le système capitaliste dans le monde entier.

Dans une situation politique et sociale difficile, marquée par les politiques d’austérité, la montée de l’extrême droite et un mouvement social et syndical en situation de faiblesse devant faire face à toujours plus de violence tant étatique que patronale, la CNT se positionne plus que jamais pour un syndicalisme autogestionnaire et une transformation sociale, communiste et libertaire de notre société.

La CNT invite tous ceux et toutes celles qui se reconnaissent dans son combat et ses pratiques à la rejoindre ou à prendre contact avec ses syndicats afin d’amplifier la riposte et le combat face à l’oppression capitaliste.

Pour la lutte des classes, (...)

Lire la suite

Le 33, rue des Vignoles

Tout savoir sur la situation du 33, rue des Vignoles

Soutenir le 33

Tout savoir
sur la situation
du 33, rue des Vignoles

En savoir plus