CNT 66

Fête chez Gaspar

vendredi 6 juillet 2007

Cette année une fois de plus la fête rouge et noire du Roussillon, organisée par la CNT66, s’est tenue chez l’ami et compagnon Gaspar au lieu dit « villa Floréal ». Cette année électorale a fait que nous placions cette fête sous le signe de « les gouvernements changent, nous on ne change pas ». La lutte pour un futur sans exploitation et sans domination continue. Nous avons profité d’une météo favorable sous la magnifique pinède du lieu pour déguster l’excellent repas concocté par tous et toutes qui se sont donnés pour nous régaler. Nous nous sommes retrouvés pas très loin de 200 personnes, la majorité venant du département, mais il faut aussi signaler la présence, comme presque chaque année, de camarades des régions comme l’Hérault, l’Aude, le Gard, l’Ariège. A aussi fait acte de présence le petit groupe de vétérans de l’exil cénétiste de 1939. A noter également la présence de camarades anarcho-syndicalistes de Catalunya sud (Girona, Hospitalet, L’Escala, Terrassa). Nous tenons tous à les remercier ici. Après un apéro sympa, et pour des raisons d’horaire, le grand guitariste Francisco Ortiz nous a offert avant le festin un récital, magnifique démonstration de son grand talent, ensuite il a accompagné son père ancien déporté du camp de la mort de Mathausen, qui nous a récité quelques poèmes très émouvants rappelant ces années terribles de la domination fasciste et nazie. Après le café le groupe des enfants « Ria-Pita » s’est installé pour une splendide représentation de musique et de danse sévillane et flamenca. Ensuite le groupe Catalunya Nord Trovadors s’est magnifiquement produit avec un récital de musique populaire et classique qui a été également très apprécié et applaudi. Le programme s’est terminé par le groupe « Memoria » qui interpréta une série de chants de la période de la révolution et la guerre d’Espagne. Puis une petite surprise que certains ont pu entendre dans la grande salle : trois chansons montrant les débuts de la chorale polyphonique de chants révolutionnaires du monde entier dirigée par notre camarade harpiste Dominique Morichon. A signaler aussi les expos photos qui retraçaient les manifestations les plus marquantes auxquelles ont participé la CNT66 et qui eurent lieu entre les deux fêtes (juin 2006 à juin 2007). L’une sur les actions menées à la poste pour dénoncer la discrimination dont sont victimes aujourd’hui les syndicats CNT-PTT. Une autre sur l’action de solidarité dénonçant la répression et toutes les injustices dont sont victimes les peuples du Mexique en lutte, et plus précisément celles perpétrées à Atenco (sud de Mexico), et la dernière illustrait les journées parisiennes de l’i-O7 (Conférences syndicales internationales).

Comme nos fêtes sont aussi une occasion de faire connaître à travers les livres et la presse nos idées à ceux qui les ignorent ou qui veulent en savoir plus. La table de presse était donc bien achalandée avec des livres variés. A remarquer une sélection des derniers livres édités par les éditions CNT- RP, notamment « Loin des sentiers battus ». En espagnol, la dernière brochure éditée par la CGT-E et le groupe pour la révision du procès « Granado-Delgado » intitulé « Contra el Olvido y la Injusticia » .La presse était présente en trois langues : notre « Combat Syndicaliste » en Français, en castillan « Rojo y Negro » et en catalan « Catalunya ». Cette table de presse a bien fonctionné, et au passage un merci au petit-fils de notre camarade Bernabeu pour son sérieux à la gérer. Le bilan financier étant positif, il a été décidé en réunion d’UL de verser 100 euros en soutien au « Combat Syndicaliste ».
Merci à toutes les personnes qui ont participé d’une manière ou d’une autre à la réussite de cette journée.

La commission fête

Voir les photos


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 950 / 287178

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Union locale   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License