CNT 66

Goodyear. Pétition pour exiger l’arrêt des poursuites contre les 8 de Goodyear

jeudi 14 janvier 2016

Les 6 et 7 janvier 2014, huit salariés de l’usine Goodyear d’Amiens Nord avaient retenu deux cadres de leur entreprise (alors menacée de fermeture). Cette action s’était déroulée dans le cadre de l’occupation de l’usine par plusieurs dizaines de salariés. Après une trentaine d’heures, les deux cadres avaient pu partir sans qu’aucune violence ne soit exercée à leur encontre. Le lendemain, une plainte pour séquestration avait été déposée par l’entreprise mais, finalement, cette plainte avait été retirée. Le Parquet avait alors décidé de poursuivre les huit salariés…

Le 12 janvier 2016, le tribunal correctionnel d’Amiens a condamné les huit ex-salariés de l’entreprise aujourd’hui fermée. Résultat : 2 ans de prison dont 9 mois fermes !

Suite à ce jugement inédit, injuste et inacceptable, les huit ex-salariés ont décidé de faire appel. Quant à la CGT Goodyear d’Amiens Nord, considérant que le but du gouvernement est de faire peur à l’ensemble des syndicalistes pour qu’ils/elles cessent de se battre pour leurs emplois et leurs droits, elle a décidé de lancer une grande campagne nationale de solidarité.

Pétition exigeant l’arrêt des poursuites contre les 8 de Goodyear

http://www.cnt-f.org/59-62/2016/01/petition-soutien-ex-salaries-goodyear-amiens/


L’appel des 8 de Goodyear

On appelle l’ensemble des salariés du privé et du public, de toutes les organisations syndicales, à une mobilisation à la hauteur de l’attaque inouïe prononcée ce jour sur ordre du procureur de la République.

La mobilisation à venir doit être la plus importante jamais connue à ce jour, dès que nous aurons la date du jugement en appel, vous serez informé.

Plus que jamais la mobilisation de ceux qui, comme nous, défendent les droits à la liberté doit être massive.

Voici le lien de la pétition en ligne : L’appel des GOODYEARS

NOUS SOMMES TOUS DES GOODYEARS !


Goodyear : Le PS nous écœure !

Comment ne pas établir le lien entre la répression anti-syndicale et la restriction des libertés visées par les lois "sécuritaires" successives. La CGT s’est tenue trop éloignée des batailles contre ces lois. Elle doit s’engager fortement dans la bataille contre la déchéance de nationalité, contre L’État d’urgence et la nouvelle loi "sécurité".

Il faut bien mesurer que mises bout à bout, ces lois permettront légalement de placer sur écoute, de perquisitionner de nuit, de fouiller des militants qui auraient l’intention d’organiser une grève qui porterait atteinte aux intérêts de la nation, et ce sur décision du procureur ou du préfet et sans contrôle d’un juge d’instruction dont l’indépendance théorique restait une modeste garantie.

Avant de transmettre le pouvoir au FN en 2017, le PS lui aura même préparé les outils juridiques à la répression anti-ouvrière.

Pour suivre la suite de la lutte des camarades d’Amiens : http://blog.cgt-goodyear-nord.com/

http://communisteslibertairescgt.over-blog.net/2016/01/goodyear-le-ps-nous-ecoeure.html


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 237 / 285498

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License