Communiqués de la CNT

  • Notre urgence n'est pas la leur !

    Notre urgence n’est pas la leur !

    La CNT ne s’inscrit pas dans le calendrier électoral et ne considère pas que les abstentionnistes se désintéressent des débats politiques. Pour autant, l’annonce du résultat des élections européennes a confirmé l’avancée des idées xénophobes, racistes, patriarcales, avec le score important de listes d’extrême-droite et/ou néo-libérale dans plusieurs pays, notamment dans l’Etat français. Cela s’inscrit dans un contexte international où les régimes autoritaires et ultra-libéraux se renforcent, comme au Brésil, en (...)

  • 16 mars, contre le racisme et les violences policières : Marche des (...)

    16 mars, contre le racisme et les violences policières : Marche des solidarités !

    La CNT s’inscrit dans cet appel unitaire et appelle à rejoindre la marche des Solidarités du 16 mars : Nous serons dans la rue à Paris comme dans les autres capitales européennes. A l’appel des familles de victimes des violences policières, des collectifs de sans-papiers, des résidentEs des foyers, des collectifs et associations de l’immigration et des quartiers. Parce que la riposte est dans la solidarité et la solidarité dans la riposte. A l’appel des collectifs de sans-papiers : CEESSP (...)

  • TOUTES ET TOUS EN GRÈVE LE 8 MARS : CONTRE LES VIOLENCES SEXISTES CONTRE LES (...)

    TOUTES ET TOUS EN GRÈVE LE 8 MARS : CONTRE LES VIOLENCES SEXISTES CONTRE LES INÉGALITÉS SALARIALES

    Malgré les lois, les discours et les promesses, le sexisme, le patriarcat sont toujours les normes dominantes en 2019 en France. Selon les départements, les postes occupés, les femmes sont payées de 9% à 25 % de moins en moyenne. 216 000 femmes sont victimes chaque année de violences conjugales (physiques ou sexuelles). Cette violence tue une femme tous les trois jours. Et toutes les 7 minutes, 1 femme est violée en France. La violence faites aux femmes c’est aussi le harcèlement de rue et (...)

  • Droit de grève attaqué en Suède, solidarité internationale !

    Droit de grève attaqué en Suède, solidarité internationale !

    En Suède, main dans la main, le gouvernement social-démocrate et le patronat envisagent de limiter le droit de grève. Cette attaque s’inscrit dans un contexte européen d’offensive patronale afin de réduire les droits des travailleuses et des travailleurs, des droits conquis par des décennies de luttes.../... cliquer sur l’image pour lire le communiqué

  • QUI SÈME LA MISÈRE, RÉCOLTE LA COLÈRE

    QUI SÈME LA MISÈRE, RÉCOLTE LA COLÈRE

    Depuis plus de deux mois, le mouvement des gilets jaunes fait front au gouvernement. Ce mouvement répond à une nécessité et à une urgence sociale face à un gouvernement qui, par ses différentes mesures, précarise l’ensemble de la population et enrichit le patronat... (lire le communiqué en cliquant sur l’image)

  • Soutien aux militant.es du NPA agressé.es par des nervis d'extrême (...)

    Soutien aux militant.es du NPA agressé.es par des nervis d’extrême droite

    Alors que des milliers de personnes défilaient samedi 26 janvier à Paris, à l’occasion de l’acte XI du mouvement des gilets jaunes, des nervis d’extrême droite ont agressé à deux reprises le cortège des camarades du NPA. Cette agression envers nos camarades révolutionnaires, témoignent une fois de plus que les partis d’extrême droites sont et seront toujours du côté de la classe capitaliste et du côté de la bourgeoisie. Leurs agissements, leurs violences à l’égard des militant.es du (...)

  • Face aux mesures antisociales et au cynisme du gouvernement : ne nous (...)

    Face aux mesures antisociales et au cynisme du gouvernement : ne nous démobilisons pas !

    La Confédération nationale du travail (CNT) appelle l’ensemble des salarié.es du public comme du privé et plus largement l’ensemble de la population à participer à la journée de grève et de manifestation interprofessionnelle le mardi 09 octobre prochain. Nous sommes conscient.es qu’une seule journée de mobilisation, ne permettra pas de faire reculer le gouvernement, mais nous considérons toujours nécessaire de fédérer les différentes revendications (sociales et économiques) du monde du travail, pour (...)

  • 1er mai : Journée internationale de la classe ouvrière

    1er mai : Journée internationale de la classe ouvrière

    Le 1er mai 1886 débute à Chicago une grève de plusieurs jours organisée par les syndicats de salarié.es afin d’obtenir la réduction du temps de travail journalier de 12 à 8 heures impulsée principalement par un syndicalisme révolutionnaire et libertaire. Le mouvement s’inscrit dans la longue lutte autour de la journée des huit heures, revendication du mouvement ouvrier dans tous les pays depuis ses origines, notamment en France, à l’occasion de la première « journée internationale des travailleuses et (...)

  • Le Macronisme : une politique de non droit pour les travailleuses et les (...)

    Le Macronisme : une politique de non droit pour les travailleuses et les travailleurs

    Alors que le gouvernement de Macron vise à discréditer les luttes en cours, ce dernier déclarant le 15 mars dernier « je ne sens pas de colère dans le pays ! » et n’a de cesse d’essayer de « jouer » la carte la division sociale, dont les médias raffolent actuellement, il y a une chose qui est sure : Les mouvements sociaux ne font que se multiplier, contre la violence sociale des réformes du gouvernement, mais plus largement, contre le libéralisme, comme le font nos camarades cheminot.es mais aussi ceux (...)

  • Grève des cheminot.es : une lutte qui nous concerne toutes et tous (...)

    Grève des cheminot.es : une lutte qui nous concerne toutes et tous !

    À l‘appel des organisations syndicales cheminotes, un large mouvement de grève est annoncé à la SNCF pour s’opposer à la casse du statut de cheminot mais plus largement à la casse du service public ferroviaire. CETTE LUTTE CONCERNE L’ENSEMBLE DE LA POPULATION, CHEMINOT.ES COMME USAGER.ES Après la forte mobilisation des agent.es de la fonction publique le 22 mars dernier contre la casse des services publics et du statut, la grève des cheminot.es des 3 et 4 avril s’annoncent tout autant suivie si ce (...)

|