Déchaînement antisémite contre l’avocat grenoblois Denis Dreyfus: non à l’antisémitisme d’où qu’il vienne !

Source

Rappel des faits

S’exprimant au nom de la famille d’Adrien Pérez, poignardé devant une discothèque à Meylan, Denis Dreyfus, avocat Grenoblois avait récusé dans les médias la récupération politique et les incitations au racisme orchestrées par le groupe néo-nazi nommé les Identitaires.

Le samedi 11 aout 2018, ce groupe pro-nazi avait déployé une banderole devant le Palais de justice de Grenoble, pour dénoncer la racaille, pour répandre en fait la haine contre ce qu’ils nomment *l’immigration extra-européenne*.

En réaction, le samedi 11 août 2018 Denis Dreyfus déclarait alors à la presse

J’ai eu la famille d’Adrien au téléphone ce samedi après-midi, qui était extrêmement choquée, elle n’a pas voulu – depuis qu’elle s’est exprimée – la moindre récupération politique quelle qu’elle soit.
Il ne faudrait pas que le beau visage d’Adrien devienne, pour certains, l’étendard de la haine et l’étendard réducteur d’une réflexion qui n’est en tout cas pas celle de cette famille. Voilà ce qu’ils souhaitaient, par mon intermédiaire, exprimer ce samedi soir.

J’ai eu la famille d’Adrien au téléphone ce samedi après-midi, qui était
extrêmement choquée, elle n’a pas voulu – depuis qu’elle s’est exprimée –
la moindre récupération politique quelle qu’elle soit.
Il ne faudrait pas que le beau visage d’Adrien devienne, pour certains,
l’étendard de la haine et l’étendard réducteur d’une réflexion qui n’est
en tout cas pas celle de cette famille. Voilà ce qu’ils souhaitaient –
par mon intermédiaire, exprimer ce samedi soir.
Malheureusement, ce type de manifestation ne fait que raviver leur
souffrance et ne semble pas aller dans le sens de la justice, de la sérénité
et de l’équilibre, ces valeurs fondamentales auxquelles je suis attaché et
cette famille avec.

Le 12 aout 2018, le site pro-nazi qui ose se nommer Démocratie participative mais, comme le suggère avec justesse Ras Le Front Isère devrait s’appeler Hitlérisme et haine raciste participative, s’en prenait alors à l’avocat grenoblois Denis Dreyfus, avec un antisémitisme débridé et très violent.

Communiqué

Nous condamnons ces actes antisémites intolérables.

Nous serons de tous les combats contre les haines.

L’antisémitisme a toujours été lié à des fantasmes et des préjugés, au complotisme et à la bêtise.

Que celui-ci soit le fait d’une extrême-droite nationaliste, fascisante ou religieuse et, quel que soit le drapeau  sous lequel il se cache, il empoisonne nos vies.

Il n’y a aucune excuse possible à cette haine larvée.

C’est toutes et tous ensemble que nous devons combattre politiquement et pied à pied l’antisémitisme.

 

Lien

 

 

Partager cet articleTweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email