Quand le plan de sauvegarde de la Mairie de Grenoble s’attaque aux écoles…

A tous les personnels travaillant
dans les écoles de Grenoble

La phraséologie des adjoint.e.s au Maire de Grenoble, adressée le 17 juin aux enseignant.e.s et parents d’élèves, cache la dégradation programmée des écoles maternelles et primaires de Grenoble. Alors que le nombre de classes est en augmentation, la baisse des moyens, le recul de l’intervention de la commune, marquent une forme d’abandon du secteur de l’éducation. Le Plan de Sauvegarde est un massacre du service public.

arton1177-97f87

Baisse des dotations aux écoles de 10% « en attendant des années meilleures ». Cela touche directement le fonctionnement de nos classes puisqu’il va falloir faire des économies sur les fournitures scolaires.

Suppression des emplois des personnels communaux qui participent à la vie scolaire éducative, « un gain de moyens humains » ? : non remplacement d’ une ATSEM sur deux partant à la retraite, fin des missions des agents non permanents qui aident les élèves à traverser les rues, non renouvellement des contractuel.le.s qui interviennent dans le cadre scolaire.

Taxation des parents par une augmentation de leur contribution au paiement de la cantine, aux garderies, aux activités périscolaires ainsi qu’aux classes transplantées.

Baisse des subventions aux associations qui interviennent dans le cadre scolaire pour des animations sportives et musicales mais aussi dans le cadre périscolaire.

Sacrifice des enfants les plus fragiles : remise en cause du rôle de la santé scolaire, suppression d’emplois de médecin de prévention et d’assistantes sociales scolaires.

Réduction des interventions des bibliothécaires dans le cadre scolaire avec la suppression de deux bibliothèques et trois secteurs jeunesse qui limitera l’accès à la lecture pour certain.e.s enfants.

Ne nous laissons pas embobiner par des discours qui consistent à dire qu’il faut se serrer la ceinture ensemble. On ne peut pas accepter le choix d’une municipalité qui sacrifie à la fois le social, la santé, la culture et l’éducation.

Nous appelons dès la rentrée prochaine à une réunion de tous les personnels travaillant dans les écoles afin de réagir collectivement.

 

cnt-fte-84da7

 

Seule la lutte paie !

Non au plan d’austérité de la mairie !

Télécharger le tract en version PDF

Partager cet articleTweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email