LETTRE OUVERTE AU PRÉFET

25 novembre 2020

LETTRE OUVERTE AU PRÉFET

LETTRE OUVERTE AU PREFET
COLLECTIF INTER-ORGANISATION DE SOUTIEN AUX PERSONNES EXILEES DE RENNES

A Rennes, le 23/11/2020
Monsieur le Préfet de Région,
Monsieur le directeur de la DDSPCP,
Madame la directrice du SIAO 35,

Par une circulaire du 3 novembre 2020, les ministres de l’Intérieur et de la Santé enjoignent aux préfets de mettre à l’abri les personnes à la rue :

« Dans le contexte de crise sanitaire actuelle, l’hébergement des personnes à la rue quel que soit leur statut est une priorité…. Il convient aujourd’hui d’aller plus loin et de mobiliser l’ensemble des places disponibles sur votre territoire. Vous ouvrirez autant de places que nécessaires … »

Le collectif inter-organisations de soutien aux personnes exilées ne peut que s’en féliciter puisque nous demandons depuis longtemps l’ouverture d’un centre d’hébergement ouvert 24 sur 24 offrant, sans condition, un toit à toute personne sans abri.

Pourtant, et alors que le confinement a été décrété le 30 octobre dernier – il y a donc plus de 2 semaines – et que la circulaire ministérielle de mise à l’abri date déjà d’une semaine, nous constatons un nombre toujours croissant de personnes à la rue dans le département.

Hier encore, le 115 répondait aux demandeurs d’un hébergement qu’il n’y avait pas de place avant le mois de février ! Tandis que dans sa « Fiche mensuelle de veille sociale » d’Octobre 2020, le SIAO 35 reconnait le taux scandaleux de 21% de réponses positives (TRP) pour des demandes d’hébergement d’urgence sur le mois d’octobre 20201.

Nous nous étonnons de la lenteur de l’application de cette circulaire par vos services alors que les conditions atmosphériques se dégradent et que l’urgence sanitaire ne cesse d’être proclamée.

Serait-ce parce que les moyens alloués sont ridiculement faibles – seulement 30€ par chambre – pour répondre à l’injonction ministérielle d’ouverture de chambres d’hôtel ?

En effet, la circulaire précise : « A cet effet vous ouvrirez en priorité des places en hôtels ou en structures qui permettent le respect des gestes barrières … »

Quelles qu’en soient les raisons, cette situation et les carences de l’État sont inacceptables dans le contexte sanitaire inédit que nous traversons.

Nous vous demandons donc d’exercer vos prérogatives légales pour réquisitionner des locaux disponibles afin de mettre de toute urgence les personnes à l’abri.

Rappelons que les enquêtes épidémiologiques sur la première vague de Covid-19 ont montré que ce sont les plus faibles qui sont les plus touchés par la maladie. Il serait indécent de ne pas s’atteler d’urgence à l’application de la circulaire interministérielle.

Recevez, Monsieur le Préfet, Messieurs les directrices et directeurs de services de l’État, nos
salutations associatives inquiètes.

Le collectif inter-organisation de soutien aux personnes exilées de Rennes
Contact : interorga35@protonmail.com

Signatures :
ACE – Accueil Réfugiés Bruz – ATTAC Rennes – CCFD-Terre Solidaires 35 – La Cimade Rennes – CRIDEV – DAL 35 – Ensemble 35 – Etonnant Voyage – FSU 35 – Groupe Logement 14/10 – LDH Rennes – LFI 35 – MIDAF – MRAP 35 – NPA Rennes – PCF 35 – SDAS FO 35 – Solidaires 35 – Sud Education 35 – UCL Rennes – UL CGT Rennes – UL CNT 35 – Un Toit c’est Un Droit – Utopia 56 Rennes

 

1 Document disponible en ligne : http://www.siao35.fr/medias/files/fiche-mensuelle-d-activite-octobre-
2020.pdf (12/11/2020)