LE PASS SANITAIRE : UN OUTIL DE PLUS CONTRE LES SERVICES PUBLICS

Le pass sanitaire : Un outil de plus contre les services publics

Communiqué de la fédération des Travailleuses et des Travailleurs Territoriaux

"Quand tout le monde vous ment en permanence, le résultat n’est pas que vous croyez ces mensonges mais que plus personne ne croit plus rien. Un peuple qui ne peut plus rien croire ne peut se faire une opinion. Il est privé non seulement de sa capacité d’agir mais aussi de sa capacité de penser et de juger. Et avec un tel peuple, vous pouvez faire ce que vous voulez." Hannah Arendt

Il y a matière à ne plus rien croire après le traitement de la pandémie : "on ne confinera pas pour une grippe", puis on confine, puis les masques ne sont pas une solution (surtout quand on ne peut pas en fournir), puis ils sont obligatoires (quand on en a enfin) ; le tout avec la même certitude de savoir mieux que la population. Ne peut-on pas parler entre gens responsables qui cherchent à résoudre un problème sans croire aux solutions miracles ?

La gratuité des tests PCR doit être maintenue durant toute la pandémie qui n’est pas prête de se terminer, vaccins ou pas. Tous les vaccins et traitements doivent être gratuits et libres de droit.

Une aide psychologique gratuite doit se généraliser pour toutes les personnes qui le souhaitent dans le cadre de la crise dépressive actuelle (décès, maladie, isolement, etc).

La dématérialisation de tout génère une entrave à l’accessibilité des services et à la gestion humaine nécessaire. De plus elle aggrave la fracture numérique entre les administré.e.s et développe le contrôle des populations.

Lutter contre le covid passe par une solidarité internationale universelle et nous ne laisserons pas l’extrême droite et ses idées de replis sur soi occuper le terrain du mouvement social.

Nous sommes pour la vaccination librement consentie et clairement opposé.e.s au pass sanitaire avec notamment la suspension des traitements pour les travailleu.se.r.s qui ne l’auraient pas ! De plus ce n’est pas à nous, travailleuses et travailleurs de la FPT de contrôler nos usagers !

La Fonction Publique Territoriale est attaquée depuis des années : suppressions d’emplois, gel du point d’indice, privatisations de services entiers, précarité accrue, hausse du temps de travail, restriction du droit de grève, diminution du pouvoir des instances de représentation du personnel, pas de primes COVID....

La crise sanitaire a montré notre importance pour la population et encore aujourd’hui, sans les travailleuses et travailleurs du public notre système social s’effondre.

Les mesures antisociales annoncées par Macron sur les retraites, les cotisations sociales et l’assurance chômage vont une nouvelle fois précariser les plus pauvres. D’un côté, l’État aide les petits et les grands patrons sans contre-partie. De l’autre, il durcit les contrôles envers les plus précaires.

Le gouvernement Macron continue sa casse en pleine pandémie. Les seuls budgets et effectifs qui sont en augmentations significatives sont ceux de la police et l’armée.

La CNT-FTTT appelle à l’élargissement de la mobilisation par des grèves, des manifestations et des actions solidaires contre le pass sanitaire et toutes les lois liberticides (sécurité globale, séparatisme, fichage des militant.e.s et à pôle emploi...).

Publié le 10 septembre 2021.