Un syndicalisme autogestionnaire et sans permanent

Accueil > Boîtes en lutte > Le SIPM en lutte > Abrogation des ordonnances Villepin > Le Conseil d’Etat soutient... l’Etat !

SIPM

Le Conseil d’Etat soutient... l’Etat !

mardi 25 octobre 2005

Le Conseil d’Etat a repoussé la demande de plusieurs syndicats d’annuler le contrat nouvelle embauche. Reste la lutte...

Plusieurs syndicats avaient déposé une requête en annulation contre deux des « ordonnances Villepin » :
- le Contrat nouvelle embauche
- les moins de 26 ans exclus du calcul des effectifs

La CNT avait approuvé cette initiative mais ne s’y était pas joint, préférant consacrer ses forces à informer le plus largement possible afin de mobiliser les salariés contre les ordonnances. Notre volonté était clairement de tenter d’impulser une dynamique, qui permettrait de faire de la journée du 4 octobre le début d’une lutte.

Nous ne pouvons que regretter aujourd’hui la décision du Conseil d’Etat de maintenir les ordonnances (voir les liens plus bas vers les décisions). Mais nous ne pouvons que regretter également que des organisations syndicales s’en soient remis à lui pour contrer une offensive sans précédant contre nos droits, et qu’elles n’aient pas estimé nécessaire de poursuivre la mobilisation au-delà d’une journée d’action.

Car nous ne nous faisons aucune illusion : le terrain du droit ne nous servira que tant qu’existera un rapport de force. Par définition, les classes dominantes et leurs institutions ne sont pas au service de ceux qui sont dominés : les travailleurs, qui aujourd’hui voient leurs droits sans cesse amputés, ne peuvent compter que sur eux. Et si le droit est une arme qu’il serait stupide de ne pas utiliser, ne plus compter que sur des droits acquis, en oubliant que seules des luttes ont permis de les acquérir, serait suicidaire.

Nous poursuivrons donc notre travail d’information et de mobilisation sur les droits des travailleurs et la remise en cause de leurs fondements. Conscients que la division syndicale est le meilleur allié du patronat, nous participerons à toute initiative unitaire, dans la perspective de défendre ces droits, et d’en conquérir de nouveaux. Et concrètement aujourd’hui pour le retrait des ordonnances Villepin.


Les décisions du Conseil d’Etat :
- Contrat nouvelle embauche
- Aménagement des règles de décompte des effectifs