Un syndicalisme autogestionnaire et sans permanent

Accueil > Boîtes en lutte > Solidarité > Emap en lutte

Emap en lutte

mardi 30 mai 2006

Depuis le 30 mai, les salariés d’Emap France sont en grève. Les représentants du personnel d’Emap France ont mis en place un blog, pour mieux diffuser l’information sur la vente du groupe. Le SIPM soutient la lutte et vous engage à visiter ce site.

Visiter le blog

Dernières déclarations de l’intersyndicale.


Mercredi 31 Mai 2006
Communiqué de presse de l’intersyndicale

La direction refuse de s’engager aujourd’hui (mercredi 31 mai) sur la charte sociale !
Nos revendications effrairaient-elles à ce point les fonds d’investissement ?
C’est ce que pensent en tout cas les salariés, réunis sur le plateau de Pleine Vie, qui ont
reconduit la grève débutée hier matin.
La direction a en effet rencontré hier une délégation de salariés volontaires (et non de
représentants du personnel) mais n’a apporté aucun éclaircissement concernant le
calendrier du processus de vente et a refusé de iscuter du contenu de la charte avant
jeudi.
Nos exigences restent pourtant les mêmes et pas extravagantes :
- de vrais engagements sur le maintien de l’emploi
- la pérennité des accords collectifs (RTT, droits d’auteur,...)
- le versement d’une prime de transition substantielle

Alors que, selon les médias, les offre fermes des reprenuers doivent être déposées au
plus tard aujourd’hui, la direction joue la montre.
C’est pourquoi les grévistes exigent qu’une véritable charte sociale, seule garantie de
notre avenir, soit présentée dès maintenant, aux futurs repreneurs. Car cette charte ne
peut effrayer que des fonds d’investissement, dont la logique financière conduira à
démantèlement catastrophique du groupe. Au contraire, un opérateut de presse, porteur
de vrais projets industriels, n’a rien à redouter d’un tel accord, véritable outil
d’accompagnement de la cession.
C’est le message que les salariés grévistes envoient aujourd’hui avec force aux
directions d’Emap France et Emap plc, ainsi qu’aux potentiels repreneurs.

Mercredi 31 Mai 2006
DEUXIÈME JOUR DE GRÈVE DES SALARIÉS D’EMAP !

Les propositions de la direction sont insuffisantes.
De notre mobilisation dépend la signature
d’un accord digne de ce nom.

Réunis pour la deuxième fois en assemblée générale hier après-midi sur le plateau de Pleine Vie, les salariés d’Emap France ont reconduit massivement la grève.

Une délégation de salariés non élus a été reçue par la direction qui n’a donné aucun éclaircissement concernant le calendrier du processus de vente et refuse de discuter du contenu de la charte avant jeudi.

Nos exigences restent les mêmes :
- de vrais engagements sur le maintien de l’emploi,
- la pérennité des accords collectifs (RTT, droits d’auteur...),
- le versement d’une prime de transition substantielle.

Alors que selon les médias les offres fermes des repreneurs doivent être déposées dès aujourd’hui, la direction joue la montre, avec des propositions au rabais.

Les grévistes exigent qu’une véritable charte sociale, seule garantie de notre avenir, soit présentée dès maintenant aux futurs repreneurs.
C’est tous ensemble que nous gagnerons cette bataille !

Les représentants du personnel
(CE et syndicats Cgt, Snj, Cfdt, Fo)