N’Autre École

Accueil > La revue > Nouveautés lecture > BD engagées... > Kanak : Le Retour d’Ataï, Emmanuel Reuzé, Didier Daeninckx

Kanak : Le Retour d’Ataï, Emmanuel Reuzé, Didier Daeninckx

mercredi 16 mai 2012, par Greg

Dans cette adaptation réussie du roman du même nom (Le Retour d’Ataï, Didier Daeninckx, réédition Folio Gallimard), nous retrouvons Gocéné, le personnage de Cannibale (également adapté en BD chez le même éditeur), trois quarts de siècle après la honteuse exposition coloniale de 1931. Inspiré des échanges de Didier Daeninckx avec les Kanak*, cet épisode est construit autour d’une double temporalité : la révolte menée par Ataï, en 1878 (du temps où Louise Michel et de nombreux communards étaient déportés en Nouvelle Calédonie) et l’actuel combat du peuple kanak pour récupérer son crâne, longtemps exposé comme trophée « exotique » dans des musées métropolitains, puis objet de sordides spéculations de la part de collectionneurs.

Durant les années 2000, alors que les Kanak revendiquent son retour au pays, elle est officiellement perdue. Daeninckx imagine alors une autre issue à ce récit… et en 2011 la tête est finalement retrouvée !

Le Retour d’Ataï, Emmanuel Reuzé (dessins et scénario), Didier Daeninckx (auteur), Emmanuel Proust, 2012, 48 p., 15 €.

* La BD nous apprend également que « L’accord de Nouméa, signé en 1988 a officialisé le mot kanak et l’a rendu invariable, soulignant la dimension coloniale du terme usuel canaque. »