CNT 66

Lutter contre la supercherie de la tva sociale

mardi 1er novembre 2011

Le gouvernent laisse régulièrement sciemment fuiter des rumeurs sur la mise en place d’une « TVA sociale  ». Sous ce nom qui semble évoquer un progrès se cache en réalité un nouveau montage financier au profit des possédants.

La « TVA sociale  » défendue par l’UMP est l’idée d’instaurer une véritable « double peine  » pour les travailleurs. Tout d’abord le gouvernement compte diminuer les cotisations sociales des entreprises, notamment les cotisations familiales. Il laisse croire que ces entreprises gagnant ainsi en compétitivité pourront embaucher plus de personnels. D’un autre côté il récupère ce manque àgagner en augmentant la TVA àlaquelle sont soumis tous les travailleurs, avec ou sans emploi.

Cette nouvelle mesure d’allègement de charges viendrait s’ajouter aux déjànombreuses exonérations salariales dont bénéficient les entreprises (près de 30 milliards d’euros ces dernières années !). Pourtant les effets de ces exonérations sont qualifiés de très faibles par la Cour des Comptes et ce sont bien elles, qui en privant de crédits la Sécu et les régimes de retraites, ont créé artificiellement depuis 20 ans, les déficits que l’on cherche aujourd’hui àcombler.
Pire, ces allègements, qui transfèrent une partie du salaire indirectement versé aux travailleurs via les organismes de solidarité, aux bénéfices des entreprises, participe àdiminuer le poids des salaires dans le PIB. C’est ainsi qu’en France, la part des salaires dans le PIB a diminué de 9% en 25 ans , au profit des bénéfices redistribués par les entreprises. Une importante partie des richesses a ainsi pu passer de la rémunération du travail àcelle du capital.

Enfin l’augmentation de la TVA pour tous constituera un pas de plus vers la vie chère, qui touche déjàles foyers les plus en difficulté. Cet impôt qui touche pauvres et riches de la même façon est un des plus inéquitables et il n’est pas étonnant que Sarkozy continue ainsi àtaxer les plus démunis comme il l’a toujours fait depuis 5 ans.
Bref àl’heure où la question du partage des richesses se pose toujours avec toujours plus d’acuité, il est impératif d’empêcher la création de cette TVA véritablement « anti-sociale  ».

Le Secrétariat Relations Médias de la CNT
Publié le 31 octobre 2011.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 469 / 321877

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License