CNT 66

8 mars : journée de lutte des femmes !

mardi 8 mars 2011

Si l’émancipation des femmes est en partie liée àleur émancipation économique, et donc àleur accès au travail, n’oublions pas que làaussi elles continuent àsubir harcèlements, exploitations ou précarité de manière plus forte encore que leurs homologues masculins dont la solidarité n’est souvent pas aussi forte qu’elle devrait l’être.

 !

C’est pour cela que Clara Zetkin, militante allemande, fit adopter en 1910 àCopenhague par la conférence de la IIe Internationale socialiste l’idée d’une journée internationale des luttes des Femmes. Ce sera le 8 mars. Le temps et la mémoire s’effaçant, cette journée n’est souvent plus présentée que comme une simple journée de la Femme, qui bientôt, si nous n’y prenons garde, ne comptera guère plus que la Fête des mères instaurée par Pétain ou la Journée des secrétaires.

Depuis les combats et avancées gagnés par les mouvements féministes des années 70, les luttes des femmes et leurs militantes subissent opprobre et attaques diffamatoires. Aujourd’hui, selon le discours dominant, nous serions tentés de croire que les dernières conquêtes féministes encore d’actualité seraient la parité parlementaire ou au sein des conseils d’administration des grandes entreprises.

Pourtant les chiffres sont là :
- le revenu moyen des femmes est inférieur de 30% àcelui des hommes.
- le salaire horaire est inférieur de plus de 20% ; atteignant même 29% pour certaines catégories.
- le taux de chômage est plus élevé de 15% pour les femmes, allant même jusqu’à50% après 50 ans.
- 30% des femmes travaillent àtemps partiel, contre 5% des hommes. Plus d’un million d’entre elles ne l’ont pas choisi.
- une femme àla retraite touche en moyenne moitié moins qu’un homme.

CNT - secrétariat média
Publié le 8 mars 2011.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 820 / 321875

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License