CNT 66

soutien àsebastien, postier de Martigues

lundi 26 octobre 2009

A MARTIGUES CC-T1, UN POSTIER...
EN GREVE DE LA FAIM !

Sébastien Osman, facteur àMartigues CC-T1 est suspendu de fonction depuis 4 mois, suite àun dossier disciplinaire basé sur des faits déformés et mensongers montés de toutes pièces par les bons soins de sa direction.
Il faut dire qu’àMartigues CC-T1, nos collègues n’ont pas hérité de n’importe quelle direction puisque le DETAP n’est autre qu’un ancien militaire régnant d’une main de fer qui a décidé de transformer son bureau en caserne.
L’ordre y règne donc, les abus de pouvoir aussi. Notre « Colonel  » n’ a pas hésité àfaire licencier un agent contractuel pour une absence irrégulière ou àsanctionner de blâmes 14 facteurs ayant refusé de passer le courrier non distribué un jour de grève.
Avec Sébastien, militant syndical tenace et représentant du personnel connaissant ses droits, les choses se corsent pour notre Warrior Postal, qui n’a d’autre issue pour ne pas perdre la face que d’avoir recours àdes coups bas, une des spécialités enseignées dans les écoles managériales postales et dans l’armée sans doute.
Après 4 mois de suspension de service, en attente d’un conseil de discipline, Sébastien a donc décidé d’entamer une grève de la faim, le Mercredi 14 octobre pour dénoncer l’arbitraire dont il est victime. Ce ne sont pas des problèmes personnels ou familiaux qui l’ont poussé àagir ainsi mais bien sa situation professionnelle car, comme àFrance Télécom les postiers connaissent aussi leur lot de souffrance au travail.
La Poste, avec sa nouvelle caste de dirigeants est devenue une véritable machine àbroyer, àcasser l’individu au nom de la rentabilité et de la compétitivité. Le malaise est réel.
N’attendons pas une vague de suicides pour réagir !
Nous sommes tous concernés !

Il faut bien que nos grands pontes comprennent que pour Sébastien, il n’ y a pas d’autre alternative que :
La Réintégration ou La Mort !

Ses collègues de bureau sont partis ce lundi 19 octobre à100% en grève illimitée pour demander sa réintégration.
Mardi 20, la grève s’étend aux guichets et au service départ de Martigues.

Nous autres, postier(es) du reste de l’hexagone, nous pouvons encore agir afin d’empêcher que l’irrémédiable se produise ; en faisant pression sur la Direction Courrier de La Poste des Bouches du Rhône :
 en lui écrivant : DOTC Marseille - 7, Rue Gaspard Monge - 13458 MARSEILLE Cedex 13
 Par courriel : yves.esnault laposte.fr
 Par téléphone : 04.88.56.10.00
 Fax : 04.88.56.10.05

En attendant d’autres types d’action... Faîtes tourner l’info.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 571 / 321717

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Syndicat PTT 66   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License