Union des Syndicats CNT de la Loire

(Interpro, PTT, Santé-Social, Éducation,
Communication, Culture et Spectacles)

EN SOUTIEN A LA COMMUAUTE COLOMBIENNE / Samedi 15 mai à 10h Place Jean Jaurès Sainté
[Posté le 13/05/2021]

VIENS MARCHER AVEC NOUS

Communiqué de presse à l’intention de l’opinion publique nationale et internationale Cali, Colombie, 9 mai 2021

Depuis le 28 avril, une grève nationale a été convoquée dans le pays en réponse à l’appauvrissement de la population, produit de l’approfondissement des politiques néolibérales et de la situation humanitaire dans le pays.

La réponse du gouvernement à la protestation sociale a été militaire, par la guerre il entend résoudre les conflits sociaux, cette stratégie laisse aujourd’hui plus de 30 personnes assassinées, d’autres disparues, poursuivies, des personnes blessées à l’ceil, des actes de violence sexuelle contre les femmes ; en plus de la militarisation des territoires et d’une guerre sale développée par les groupes paramilitaires et étatiques.

Dans ce contexte, aujourd’hui, le 9 mai 2021, vers 14h30, une chiva (bus ouvert) avec des membres de la Garde Indigène du Cauca venus pour arbitrer la situation tendue, et le sauvetage du conseiller principal (consejero mayor) de l’ACIN Tutenas, Harold Secue, qui a été harcelé par des sujets inconnus qui se déplaçaient dans trois véhicules blindés blancs sans plaques, sur la route du secteur Patte, ont été attaqués avec des armes à tel par des hommes qui étaient en vêtements civils protegés par la police nationale. Cette attaque a laissé douze (12) membres de la communauté blessés, dont quatre (4) grièvement. Ces événements se sont produits juste après que le maire de Cali, jorge Ivàn Ospina, ait fait une déclaration accusant les personnes mobilisées de développer des actions contre son "autorité", appelant à la stigmatisation et aux accusations. Nous dénonçons également qu’auparavant, au même endroit, une tentative de répression et d’enlèvement de conseillers de l’ACONC et de la Garde Cimarrona a eu lieu.

PDF - 384 ko
Communiqué de presse à l’intention de l’opinion publique nationale et internationale Cali, Colombie, 9 mai 2021

Nous rejetons fermement la stratégie de terrorisme d’état pour délégitimer la protestation et la criminaliser, dans ce sens agissent la police, le président et Uribe, qui veulent générer de la peur et de la terreur au peuple mobilisé qui résiste avec dignité. (Suite du texte dans PDF)

Autre texte :

LESBIENNES REBELLES DE LA COLOMBIE

#SOSColombia

ILS NOUS TUENT

COMMUNIQUÉ À L’OPINION PUBLIQUE NATIONALE ET INTERNATIONALE

6 Mai 2021

Nous sommes des lesbiennes féministes de la Colombie et avec inquiétude, douleur et indignation, nous voulons dénoncer devant les yeux de l’Amérique latine et du monde le massacre de notre peuple. Aujourd’hui, nous élevons notre voix contre les mesures néolibérales et nécropolitiques d’un État négligent et meurtrier qui, du gouvernement actuel d’Iván Duque et du parti du Centre démocratique (dirigé par l’ex-président Álvaro Uribe Vélez,celui que nous

PDF - 215.6 ko
LESBIENNES REBELLES DE LA COLOMBIE 06.05.21

considérons comme le plus grand génocidaire du peuple colombien), compte continuer à enrichir les plus riches et à appauvrir et assassiner les plus pauvres (suite du texte dans pdf)

Répondre à cet article