L’antifascisme n’est pas un crime !

Soutien aux antifascistes lyonnais

Jeudi 7 octobre 2021, par cnt31 // Actualité

Le 21 septembre 2021, à Lyon, sept personnes ont été arrêtées afin d’être placées en garde à vue. Leur faute ? Avoir décidé de ne plus subir la violence de l’extrême droite, particulièrement celle du groupe antisémite et ultra-réactionnaire Civitas, dans la manifestation du 28 août dernier contre le pass dit sanitaire. Le procureur, qui s’est auto-saisi de l’affaire sans qu’aucune plainte n’ait été déposée, leur assène toute une série de charges, toutes plus futiles les unes que les autres, contraignant, après plusieurs jours de garde à vue, quatre d’entre elleux à être incarcéré·e·s quand les trois autres sont soumis·e·s à un contrôle judiciaire dans le cadre de la comparution à délai différé.

À Lyon comme aussi à Toulouse où le cortège antiraciste a été dernièrement attaqué par les fascistes du même groupe, l’extrême droite continue de répandre son poison dans les villes et de souiller les mobilisations, encouragée en cela par la dérive toujours plus autoritaire d’un gouvernement qui enchaîne les attaques liberticides en prenant pour prétexte l’état d’urgence sanitaire. Ces arrestations subies ne sont qu’une des nombreuses répliques qui se sont multipliées jusque-là et qui risquent de se multiplier dans le futur à plus forte raison à l’horizon des élections présidentielles où tout sera bon à gratter aux confins de la droite la plus raciste. L’État criminalise tout ce qui pourrait s’opposer à ses offensives antisociales. Et ce choix est complètement assumé, les prévenu·e·s ayant été maintes fois averti·e·s du caractère politique de cette interpellation durant leur garde à vue.

La CNT 31 s’associe à toutes celles et ceux qui, luttant au quotidien contre les idées les plus rétrogrades et nauséabondes, pour l’émancipation sociale et une planète vivable subissent la violence et la répression d’État et de ses affidés policiers et appelle à soutenir les antifascistes lyonnais·es. Toute action solidaire est la bienvenue.

Le texte maquetté en PDF

P.-S.

Vous pouvez partager cet article via les réseaux sociaux informatiques libres et fédérés :