Vidéos Commerce / Industrie / Services Licenciements chez PSA : de l'argent, il y en a... dans les poches du patronat !

Licenciements chez PSA : de l'argent, il y en a... dans les poches du patronat !

1) Solidarité internationale des salariés de PSA :
intervention d'un camarade de la CGT espagnole (syndicat CGT-PSA-Madrid) lors de la manifestation organisée à Paris le 28 juin 2012 devant le siège de PSA

2) Tract de la section CNT PSA de Metz + communiqué unitaire des sections CNT et CGT de PSA Metz-Borny (13 juillet 2012) : lire sous la fenêtre vidéo

Solidarité internationale des salariés de PSA

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.
Durée : 08:12

> Pour télécharger ce fichier vidéo de 34 Mo :
clic droit sur le lien puis "Enregistrer la cible du lien sous..."

Tract de la section CNT PSA de Metz

peugeotLe 12 juillet 2012, la direction de PSA a annoncé des mesures drastiques : fermeture du site d'Aulnay, suppression de 1500 postes à Rennes, sans compter les plus de 3600 emplois dégommés dans les effectifs hors production, dont 1500 dans la recherche et le développement. Le seul motif invoqué étant la crise, comme de bien entendu. Mais va falloir voir à nous expliquer une ou deux choses. Tout d'abord, pourquoi Philippe Varin a refusé une aide de l'Etat ou une entrée au capital ? « Nous avons une sécurité financière importante, ce qui fait que ce sujet n’est pas à l’ordre du jour », a-t-il dit lors d’une conférence de presse en marge du comité central d’entreprise (CCE) extraordinaire. Il se fout de qui celui là ? S'il n'y a pas de difficulté financière, pourquoi licencier ? S'il y en a, pourquoi refuser l'aide publique ? Pour nous, les choses sont très claires. PSA ne cherche qu'à maintenir son taux de profits pour le plus grand plaisir de la famille Peugeot (qui, comme tout le monde sait, galère pour finir ses fins de mois) et des actionnaires. Un contrôle publique pour ces boss du capitalisme français est inacceptable. Pas pour nous les travailleurs. Nous ne sommes pas leur variable d'ajustement. En effet, va falloir remettre de l'ordre dans la maison. Et la première chose à faire, c'est de remettre au goût du jour et faire appliquer l'adage populaire qui veut que ceux et celles qui travaillent soient ceux et celles qui décident. Les actionnaires et tout le toutim, c'est eux qui doivent dégager ! Aujourd'hui, nous sommes aux côtés de nos camarades d'Aulnay. Mais pas seulement.

La CNT le dit haut et fort. Si nous voulons arrêter ce jeux macabre des licenciements tous azimuts, il va falloir être solidaires :
- en préparant dès maintenant les conditions de la grève reconductible dans tout le groupe,
- en se mettant immédiatement en contact avec les entreprises concernées par des plans de restructurations et de licenciements (Air France, Arcelor...),
- en mettant la pression d'une part à la direction du groupe mais également l'Etat (en allant à la rencontre des populations, en manifestant, en organisant et amplifiant l'action partout : blocage de la production, des sorties, piquets, barrage filtrants, etc...).

Mais avant, il faut tenir partout des assemblées générales afin de définir, à la base et dans l'unité, nos revendications.

nav05Pour la CNT, les choses sont claires :
- zéro licenciement,
- augmentation des salaires,
- socialisation de toute l'industrie automobile et des entreprises de métallurgie.

Quand tu perds ton emploi, tu pleures ou tu te bats !
Nous avons choisi de nous battre !

CNT ETPICS 57 Nord Sud - Secteur Industrie Automobile et Métallurgie
Section PSA Metz, 5 place des Charrons, 57000 Metz - Tél : 03 54 44 59 78
Mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

> Télécharger le tract de la CNT Metz au format pdf

Communiqué unitaire des sections CNT et CGT de PSA Metz-Borny

télécharger ici le document

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Free Porn Videos

xeporn.com xxxteentapes.com babesexxx.com hjporn.com sexgalor.com