Pour la justice sociale, travaillons tous moins et autrement

Étudiants, salariés, retraités, manifestons avec les chômeurs le samedi 2 décembre 14 h M° Stalingrad

Autrement ?

Oui, en se posant la question, quoi produire en biens et services, pourquoi ? Pour qui ? Et comment ?

Comment le produire ? Sans profit mais avec professionnalisme, avec des décisions collectives prises par les travailleurs eux-mêmes.

Tous !

Enfin celles et ceux qui peuvent… qui sont en âge…une façon de partager entre toutes et tous les travaux pénibles, répétitifs, ennuyeux, etc.

Moins !

Oui c’est le but : moins de travail par obligation, et plus de temps pour faire ce qui nous plaît, au boulot ou au dehors du boulot. Bricolage, art, farniente, voyages à pied ou en vélo… Du rêve, de l’utopie, et pourquoi pas ?

Et aujourd’hui, qu’est-ce qu’on nous vend ? Le profit maximum pour ceux d’en haut et des miettes pour nous ; un idéal de plein emploi alors que la compétition et la concurrence conduisent à supprimer nos emplois et nous contraignant à accepter des petits boulots de misère souvent pour progresser socialement, combien de fois il faut courber le dos, combien de couleuvres il faut avaler ? Jusqu’où et jusqu’à quand accepter l’étranglement de la laisse de la subordination ?

Car quel bonheur, quelle gaité, quelle convivialité à aller au boulot. Loin de chez soi, pour des services ou des productions quelquefois inutiles socialement.

On a toujours le choix, se résigner et courber le dos ou passer le premier en écrasant les collègues. Mais on peut aussi choisir une autre ligne de conduite, mais pas tout seul…

Ainsi à la CNT nous faisons le choix déjà de vivre autrement le syndicat. Des décisions collectives des adhérents, pas de direction, pas de professionnels du syndicalisme payés pour cela, mais le choix des combats à mener décidés entre toutes et tous à égalité. Nous nous entraînons déjà à vivre autrement. Pourquoi pas vous ?

Auteur : CNT SIM-RP
Publié le : 29 novembre 2017
Partager :


Télécharger le document (PDF - 152.5 ko)
Voir le document

Mots-clés