Construisons l’école que nous voulons

En précarisant toujours plus l’éducation, de la maternelle à l’université, en prétendant tout changer alors que tout reste pareil, en pire, ce gouvernement se révèle pour ce qu’il est : une entreprise de sélection des « gagnants », c’est-à-dire des serviteurs les plus zélés du Capital, et de contrôle des autres. Ces autres, il y en a pas mal dans le 93, en tout cas assez pour qu’en dépit d’une population en augmentation, les moyens alloués à l’éducation baissent. Encore. Un signe ?

D’abord, chacun.e dans son coin s’en rend compte. Se dit que ça va passer. Puis ça dure. Et ça inquiète de plus en plus de personnes. Agents, contractuel.le.s, élèves, étudiant.e.s, parent.e.s prof.fe.s... Les réactions sont diverses. Mais le constat est accablant, partagé par chacun.e.

Y’a des gens qui veulent continuer d’attendre.
Y’en a qui n’en peuvent plus et qui pleurent, de rage, de dépit.
Y’en a qui n’en peuvent plus de pleurer, et n’en veulent plus, et qui pensent que tout commence par de l’organisation.

Et c’est de ça dont il sera question le 7 mars, à 18h à la Bourse du Travail de Saint-Denis, 9-11 rue Génin à Saint-Denis, près du métro Porte de Paris (Métro ligne 13).

Toi qui travailles dans l’Éducation nationale ou dans le Supérieur, à tous les niveaux, qui en a marre et qui souhaites t’organiser pour lutter, t’es la/le bienvenu.e.

Seule la lutte paie !

Auteur : CNT STE 93
Publié le : 3 mars 2018
Partager :

✚ Tract de la CNT éducation 93 - mars 2018
Télécharger le document (PDF - 224.7 ko)
Voir le document

Mots-clés