Répression antisyndicale

20 décembre : refusons la privatisation de la petite-enfance

Discrimination anti-syndicale dans la petite enfance Après la condamnation de People & Baby, demandons des comptes au donneur d’ordres : la Ville de Paris !
Dans sa politique de désengagement des services publics municipaux, la Ville de Paris a fait depuis plusieurs années le choix de se passer de structures locales d’accueil dans la petite enfance (crèches et haltes garderies) au profit de partenariats avec des grandes entreprises : People & Baby, créé en 2004, a ainsi pu mettre la main (...)

Samedi 13 mai : soirée de soutien aux licencié-e-s en lutte de l’ESA

Depuis plus de deux ans, les camarades de la section de l’École Spéciale d’Architecture (ESA) sont en lutte contre la direction de l’école. Quatre d’entre eux ont d’abord fait les frais d’une purge syndicale, qui a vu 9 travailleurs et travailleuses syndiqué.e.s et opposé.e.s à la direction de l’école être licenciée.s. Puis la dernière camarade encore en poste a été licenciée il y a un an. Tous les procès menés pour l’instant ont été remportés par les camarades. Mais, si la justice nous donne raison, elle a (...)

PEOPLE AND BABY : RÉINTÉGRATION DES SALARIÉES LICENCIÉES POUR ACTIVITÉ SYNDICALE !

La section CNT People and Baby a vu le jour en novembre 2009, au sein d’une entreprise de gestion de crèches privées ou sous délégation de service public. En 2006, People and Baby a remporté le marché de la halte-garderie Giono, dans le 13e arrondissement de Paris, jusque-là sous le régime associatif.
Les professionnelles de la petite enfance ont créé cette section syndicale dans le but de revendiquer leurs droits, de meilleures conditions de travail et afin de maintenir leur projet pédagogique (...)

Journée de soutien à la section CNT People & Baby

Mars 2010, des camarades de la CNT se mettent en grève pour dénoncer les conditions de travail et d’accueil des enfants dans leur crèche mises en péril par la reprise en gestion de la société privée People & Baby.
Au lendemain de cette grève, elles sont toutes mises à la porte.
Novembre 2015, après plusieurs années d’une lutte acharnée contre la direction et les pouvoirs publics initiateurs de cette privatisation, la section attend de pied ferme le procès aux Prud’hommes qui aura lieu le lundi 30 (...)

[Paris] Repas de solidarité avec la section People & Baby en lutte

Repas de solidarité avec la section CNT People & Baby en lutte depuis 4 mois
Projection de films de la lutte
Débat avec les grévistes et les licenciées
Repas de solidarité
Vendredi 2 juillet à partir de 19h30 au 33 rue des Vignoles (Métro Avron ou Buzenval)
Venez nombreux !

CNT Infos - été 2015 : la CNT est mobilisée au mois de juin : AP-HP, les migrants de la Chapelle, l’ESA

« À la veille de l’été, Ah ! on expulse, on licencie, Ah ! l’on coupe et l’on tranche Dans nos droits et nos vies Et bientôt... bientôt Sur les routes des vacances »
Le gouvernement annonce un plafonnement des indemnités lors de licenciements contestés devant les prud’hommes pour les TPE. Nous comprenons que le gouvernement accuse les prud’hommes de ne pas être au service des patrons. Mais n’étaient-ils pas censés être au service de qu’ils appellent justice et équité ? Le gouvernement affirme (...)

People & Baby condamnée, maintenant il faut payer !

#PatronParIciLaMonnaie
Communiqué 15 janvier 2018
Sept ans après avoir bafoué la liberté syndicale, le code du travail, et orchestré avec la ville de Paris le licenciement abusif de syndicalistes CNT, la société People & Baby a été enfin condamnée par les prud’hommes (16 novembre 2017) à verser des indemnités financières aux cinq syndiquées victimes de cette discrimination. Ce jugement était accompagné d’une exécution provisoire obligeant la société à verser les indemnités même si elle fait appel. (...)

La SNCF, transporteur ferroviaire ou agent de la répression ?

En 2006, la jeunesse s’était lancée dans un mouvement important contre le CPE (Contrat première embauche). Dans le feu de l’action, des centaines d’entre eux avaient investi, gares et rails en plusieurs points du pays. Cela a été aussi le cas à Metz. Ils étaient 800 et la SNCF en a choisi un parmi eux pour lui faire payer les pots cassés.
40 000 € lui sont demandés et à lui seul. Et il s’est trouvé un tribunal pour le condamner. Il se trouve, et c’est sûrement par hasard, que cette personne est adhérente (...)

People & Baby aux prud’hommes pour atteinte au droit syndical

Lundi 30 novembre prochain, les prud’hommes de Paris devront statuer sur une affaire emblématique à plusieurs titres.
En effet, en mars 2010, cinq salariées, syndiquées à la Confédération Nationale du Travail, sont poussées à la porte de la halte-garderie Giono, dans le 13è arrondissement de Paris, après voir dénoncé pendant plusieurs mois les mauvaises conditions de travail et d’accueil des enfants depuis la reprise en gestion de cette structure en délégation de service public par une entreprise privée, (...)

Non à la répression contre Ryan ! Restons mobilisés contre la loi Travail !

Vendredi 1er avril suite à la mobilisation nationale du 31 mars, la cité Voltaire (Paris XIe) a été bloquée par les lycéen.ne.s.
Suite à ce blocage, Ryan en classe de seconde a été interpellé sous les yeux de ses professeurs. Après une comparution immédiate au tribunal des mineurs ce samedi 2 avril, ce jeune de 15 ans, élève de 2nde, est mis en examen pour « dommage à bien publics avec mise en danger d’autrui ».
Il risque dix années d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende.
Le syndicat CNT Etpreci 75 (...)