Répression antisyndicale

20 décembre : refusons la privatisation de la petite-enfance

Discrimination anti-syndicale dans la petite enfance Après la condamnation de People & Baby, demandons des comptes au donneur d’ordres : la Ville de Paris !
Dans sa politique de désengagement des services publics municipaux, la Ville de Paris a fait depuis plusieurs années le choix de se passer de structures locales d’accueil dans la petite enfance (crèches et haltes garderies) au profit de partenariats avec des grandes entreprises : People & Baby, créé en 2004, a ainsi pu mettre la main (...)

La SNCF, transporteur ferroviaire ou agent de la répression ?

En 2006, la jeunesse s’était lancée dans un mouvement important contre le CPE (Contrat première embauche). Dans le feu de l’action, des centaines d’entre eux avaient investi, gares et rails en plusieurs points du pays. Cela a été aussi le cas à Metz. Ils étaient 800 et la SNCF en a choisi un parmi eux pour lui faire payer les pots cassés.
40 000 € lui sont demandés et à lui seul. Et il s’est trouvé un tribunal pour le condamner. Il se trouve, et c’est sûrement par hasard, que cette personne est adhérente (...)

Goodyear : la vraie violence est du côté de l’État et de la justice bourgeoise

Manifestation le 6 février à 10 heures à la mairie de Vitry pour dire non à l’état d’urgence
Le 12 janvier dernier, la justice condamne 8 anciens salarié.es de l’usine Goodyear à 9 mois de prison ferme dans le cadre de leur lutte contre la fermeture de leur usine. C’est un nouveau signe envoyé par l’État et les patrons, que leur vision du soi-disant « dialogue social », c’est « marche ou crève », et si possible, crève en silence et sans te révolter.
Ces dernières années ont vu se multiplier des (...)

Non à la répression contre Ryan ! Restons mobilisés contre la loi Travail !

Vendredi 1er avril suite à la mobilisation nationale du 31 mars, la cité Voltaire (Paris XIe) a été bloquée par les lycéen.ne.s.
Suite à ce blocage, Ryan en classe de seconde a été interpellé sous les yeux de ses professeurs. Après une comparution immédiate au tribunal des mineurs ce samedi 2 avril, ce jeune de 15 ans, élève de 2nde, est mis en examen pour « dommage à bien publics avec mise en danger d’autrui ».
Il risque dix années d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende.
Le syndicat CNT Etpreci 75 (...)

Concert de soutien avec Tulamort, Causa nostra et Julie colère

Solidarité avec les travailleurs et les travailleuses réprimées par le patron
Il y a déjà quelques années, plusieurs salariés de l’Esa montaient une section CNT au sein de l’école ; très rapidement cette section a été attaquée et la plupart de ses membres licenciés ou mis en dispense d’activité. Après plusieurs décisions favorables des Prud’hommes concernant les salariés, une procédure de l’Inspection du travail pour discrimination syndicale, un avis du Ministère du travail contre le motif économique, la (...)

People & Baby condamnée, maintenant il faut payer !

#PatronParIciLaMonnaie
Communiqué 15 janvier 2018
Sept ans après avoir bafoué la liberté syndicale, le code du travail, et orchestré avec la ville de Paris le licenciement abusif de syndicalistes CNT, la société People & Baby a été enfin condamnée par les prud’hommes (16 novembre 2017) à verser des indemnités financières aux cinq syndiquées victimes de cette discrimination. Ce jugement était accompagné d’une exécution provisoire obligeant la société à verser les indemnités même si elle fait appel. (...)

Samedi 13 mai : soirée de soutien aux licencié-e-s en lutte de l’ESA

Depuis plus de deux ans, les camarades de la section de l’École Spéciale d’Architecture (ESA) sont en lutte contre la direction de l’école. Quatre d’entre eux ont d’abord fait les frais d’une purge syndicale, qui a vu 9 travailleurs et travailleuses syndiqué.e.s et opposé.e.s à la direction de l’école être licenciée.s. Puis la dernière camarade encore en poste a été licenciée il y a un an. Tous les procès menés pour l’instant ont été remportés par les camarades. Mais, si la justice nous donne raison, elle a (...)

PEOPLE AND BABY : RÉINTÉGRATION DES SALARIÉES LICENCIÉES POUR ACTIVITÉ SYNDICALE !

La section CNT People and Baby a vu le jour en novembre 2009, au sein d’une entreprise de gestion de crèches privées ou sous délégation de service public. En 2006, People and Baby a remporté le marché de la halte-garderie Giono, dans le 13e arrondissement de Paris, jusque-là sous le régime associatif.
Les professionnelles de la petite enfance ont créé cette section syndicale dans le but de revendiquer leurs droits, de meilleures conditions de travail et afin de maintenir leur projet pédagogique (...)

Petite enfance/People and Baby : 5e jour d’occupation

Depuis jeudi 27 mai, le siège de l’entreprise People and Baby (16 avenue
Hoche, Paris 8e), gestionnaire de crèches privées d’entreprise ou en
marchés et délégations publics (1000 salariés en France), est occupé par
les salariées de la halte-garderie Giono et leur confédération syndicale
CNT.
Le but de cette action syndicale est d’obtenir la réintégration des 5
salariées de la section syndicale CNT People and Baby, licenciées pour
avoir oser faire une journée de grève et se syndiquer.
À ce jour, la (...)

École spéciale d’architecture : la CNT gagne le premier round !

Cela fait maintenant plus d’un an et demi que les membres de la section syndicale CNT de l’École spéciale d’architecture luttent avec l’aide de leurs camarades du syndicat afin de retrouver leur emploi après la vague de licenciements qui les a touchés.
Retour sur l’affaire
Le 9 avril 2015, prétextant des difficultés économiques, la direction de l’ESA a tenté de se débarrasser, avec l’aide de l’extrême droite radicale, de l’ensemble de la section syndicale CNT qui contestait les mauvaises conditions de (...)