Répression antisyndicale

People and baby : communiqué suite à l’annulation par la Cour d’appel de la décision des prud’hommes

Travailleuses de la Petite Enfance chez People & Baby Discriminées et licenciées par leur patron, Achevées par la décision d’une juge Mais toujours déter !
Il y a 11 ans la Ville de Paris représentée par Renaud Bailly (chargé de la privatisation de la petite-enfance) et Christophe Najdovski (adjoint à la Petite Enfance) livrait à la sous-traitance cinq établissements d’accueil du Jeune enfant à la société People and Baby dans le cadre de la libéralisation des marchés publics.
Les conséquences furent (...)

Photos du rassemblement à Paris en soutien à l’inspectrice du travail qui passait en conseil de discipline

Atteinte sans précédent au droit syndical et à la liberté d’expression au Ministère du travail
Les organisations syndicales du ministère du travail viennent d’apprendre la décision, signée du Directeur des ressources humaines, de suspendre de ses fonctions une collègue, Inspectrice du travail, dans l’attente d’une commission disciplinaire qu’il a convoquée pour le 14 décembre. La gravité de cette décision doit être soulignée ; il s’agit d’une mise à pied conservatoire, ce qui veut dire que la faute commise (...)

Déboutées par la justice, elles doivent rembourser leur ex-employeur

Quatre anciennes salariées syndicalistes d’une crèche parisienne, mises à pied puis licenciées au lendemain d’une grève, ont été déboutées en appel. Elles doivent rembourser des dizaines de milliers d’euros d’indemnités, obtenues en première instance, où la discrimination syndicale avait été reconnue. Elles se disent aujourd’hui victimes d’une « justice expéditive ».
Lire l’article en (...)

20 décembre : refusons la privatisation de la petite-enfance

Discrimination anti-syndicale dans la petite enfance Après la condamnation de People & Baby, demandons des comptes au donneur d’ordres : la Ville de Paris !
Dans sa politique de désengagement des services publics municipaux, la Ville de Paris a fait depuis plusieurs années le choix de se passer de structures locales d’accueil dans la petite enfance (crèches et haltes garderies) au profit de partenariats avec des grandes entreprises : People & Baby, créé en 2004, a ainsi pu mettre la main (...)

Petite enfance/People and Baby : 3e jour d’occupation et manifestations petite enfance

Depuis jeudi 27 mai, le siège de l’entreprise People and Baby (16 avenue Hoche, Paris 8e), gestionnaire de crèches privées d’entreprise ou en marchés et délégations publics (1000 salariés en France), est occupé par les salariées de la halte-garderie Giono et leur confédération syndicale CNT.
Le but de cette action syndicale est d’obtenir la réintégration des 5 salariées de la section syndicale CNT People and Baby, licenciées pour avoir oser faire une journée de grève et se syndiquer.
L’occupation (...)

Victoire de la CNT : People & Baby condamnée pour discrimination syndicale !

Il y a sept ans, une section CNT entamait une lutte éprouvante pour dénoncer la privatisation de la Petite enfance entreprise par la ville de Paris et sa gestion libérale des structures d’accueil du jeune enfant. À l’époque la mairie, en choisissant l’entreprise People & baby au détriment de l’associatif et du service public pas assez rentable et trop coûteux à leur yeux, cautionna de fait le privé au détriment du public.
C’est à ce moment-là que cinq salariées nouvellement employées par People (...)

People and Baby : deuxième jour d’occupation du siège

Depuis hier, le siège de l’entreprise People and Baby (16 avenue Hoche, Paris 8e), gestionnaire de crèches privées d’entreprise ou en marchés et délégations publics (1000 salariés en France), est occupé par les salariées de la halte-garderie Giono et leur confédération syndicale CNT.
Le but de cette action syndicale est d’obtenir la réintégration des 5 salariées de la section syndicale CNT People and Baby, licenciées pour avoir oser faire une journée de grève et se syndiquer.
Elle dure depuis hier 27 mai, (...)

People & Baby : patron, par ici la monnaie !

Dans le très très long conflit opposant le syndicat CNT santé social à l’entreprise People and Baby nous vous donnons rdv vendredi 29 juin à la Cour d’Appel de Paris pour demander la radiation (le report de l’appel) tant que l’entreprise People and Baby condamnée pour licenciement abusif et discrimination syndicale n’aura pas payé ce qu’elle doit aux cinq salariés et à leur syndicat !!
L’État et le patronat veulent par tous les moyens (répressifs et/ou juridiques) en leurs possession décourager les (...)

Mobilisation de soutien de la CNT pour les salariés licenciés de l’école Spéciale d’Architecture

Ce mardi 21 avril 2015, vers 10h00, devant l’Ecole Spéciale d’Architecture dans le 14ème arrondissement de Paris, les militants de la CNT, bientôt rejoint par ceux de la CNT-AIT, sont venus soutenir en nombre, les salariés convoqués à leur entretien préalable de licenciement pour motif économique qui ont défilés les uns après les autres, dans le bureau de la direction de l’ESA pour entendre les arguments motivant ce projet de restructuration.
Un rassemblement à l’appel de la CNT
Le 9 avril 2015, alors (...)

Petite enfance/People and Baby : 5e jour d’occupation

Depuis jeudi 27 mai, le siège de l’entreprise People and Baby (16 avenue
Hoche, Paris 8e), gestionnaire de crèches privées d’entreprise ou en
marchés et délégations publics (1000 salariés en France), est occupé par
les salariées de la halte-garderie Giono et leur confédération syndicale
CNT.
Le but de cette action syndicale est d’obtenir la réintégration des 5
salariées de la section syndicale CNT People and Baby, licenciées pour
avoir oser faire une journée de grève et se syndiquer.
À ce jour, la (...)