Loi travail

Tous ensemble contre les ordonnances Macron !

Un nouveau droit du travail au service du patronat
Avec l’application brutale de ce projet d’ordonnances, qui va conduire à la désintégration du code du travail, ce sont les principes fondateurs du droit du travail qui vont être détruits. Jusqu’ici, le droit du travail n’était pas un droit des entreprises, il s’agissait d’un droit universel dans le cadre d’un contrat de travail qui permettait aux travailleurs de bénéficier des règles prévues par le droit du travail, notamment en matière de licenciement, (...)

Lutter contre la réforme du travail oui mais comment lutter ?

Depuis de longs mois, de nombreuses mobilisations sont organisées, avec des manifestations nationales ou locales, mais malgré ces initiatives il est nécessaire de constater que le rapport de force demeure favorable au patronat et au pouvoir et il est donc nécessaire de s’interroger sur la stratégie suivie.
Pas d’appels locaux unitaires dans les entreprises
Contrairement au mouvement de 2016 contre la loi travail où une large intersyndicale avait permis une forte mobilisation, aujourd’hui, les (...)

Face à la machine de guerre sociale, passons ensemble à l’offensive !

Avec l’élection de Macron, on savait que la rentrée serait rude. Les ordonnances qui passent en force pour démanteler le code du travail, les suppressions de postes dans la fonction publique ou les attaques renouvelées contre les retraites et l’assurance chômage, les insultes envers les travailleuses et travailleurs, ce ne sont pas les sujets qui manquent pour se mobiliser !
C’est nous qui bossons, c’est nous qui produisons, c’est nous qui subissons !
Compétition, évaluation permanente, suprématie (...)

Contre les réformes Macron : en marche le 12 septembre

Inversion de la hiérarchie des normes ?
L’objectif est de renvoyer la fixation de la norme du travail là où le rapport de force est le plus faible pour nous : au niveau de l’entreprise.
Aujourd’hui, le code du travail et les conventions collectives nous donnent des droits minimaux en terme, par exemple, de temps de travail. Les accords de branche et d’entreprise ne peuvent être que mieux disant pour nous.
Demain, avec Macron, des accords d’entreprise pourront être plus défavorables : ainsi nous (...)

Tract contre la réforme Macron du droit du travail

La machine de guerre antisociale est en marche Emmanuel Macron nous l’a annoncé : il ne veut pas perdre de temps pour sa nouvelle réforme du droit du travail. L’orientation est déjà fixée : donner au patronat le pouvoir de faire le droit en s’affranchissant une bonne fois pour toutes du « principe de faveur » qui a été au cœur de la construction historique du droit du travail en France.
Contre les travailleurs, une loi au service des patrons
La logique de cette loi, qui modifie le référendum (...)

Contre la loi travail et son monde, notre seule arme est notre détermination

Une fois de plus, aujourd’hui, jeudi 15 septembre, l’État a voulu imposer aux manifestants parisiens l’humiliation d’une manif encadrée par un dispositif policier hors norme, et des fouilles individuelles systématiques des manifestants.
La CNT région parisienne avait fait le choix d’appeler à la grève et de participer à cette manifestation contre la loi travail, mais de refuser de manifester en étant fouillés un par un.
Nous sommes donc arrivés groupés et nous avons exigé d’entrer sur la place de la (...)

Boîte à outils : l’état d’urgence, la répression policière et antisyndicale

Face à la stratégie de la tension (état d’urgence, pressions et dispositifs policiers "encadrant les manifs", violences policières à l’encontre de manifestants, etc.), mise en place par l’État pour faire taire les mobilisations contre la loi Travail, il nous est apparu important de rappeler quelques conseils en cas d’interpellation et de produire du matériel en conséquence. La comparution immédiate, c’est non.
Tu es arrêté, tu es en garde à vue et on t’annonce que tu vas passer en comparution (...)

La CNT sur tous les fronts !

En France et partout dans le monde, la situation est la même : le patronat s’enrichit toujours davantage et pousse les gouvernements à supprimer les acquis sociaux obtenus par les luttes. La guerre, la misère, les violences policières sont les instruments et les conséquences du capitalisme. La CNT refuse les sacrifices imposés par ce système !
LOI URVOAS + ÉTAT D’URGENCE = DÉRIVES TOTALITAIRES
Loi Urvoas LE BON VIEUX TEMPS DE LA DÉLATION
Bientôt, à la suite d’une simple suspicion d’appartenance au (...)

La presse dans le coma, au propre comme au figuré ?

La presse dans le coma, au propre comme au figuré ?
Lors de la manifestation du jeudi 26 mai dernier, un journaliste indépendant, Romain D., a été touché à la tête par une grenade de désencerclement lancée par un policier. Il est aujourd’hui maintenu dans un coma artificiel à la Pitié-Salpêtrière, à Paris, à la suite de plusieurs interventions chirurgicales lourdes du fait d’un œdème cérébral et d’un enfoncement de la boîte crânienne.
Ce n’est pas la première fois que des journalistes, indépendants (voir les (...)

Il faut savoir retirer une loi !

En plein mouvement social, l’Euro ouvre ses portes tranquillement, tentant de faire oublier ce qui mobilise le pays depuis des semaines ! Aucun ballon rond, fanion tricolore ou autres bunkers publicitaires nommés « fan-zones » ne feront renoncer tout ceux qui jusqu’ici se sont battus contre la loi travail. Au contraire, ce spectacle nous rappelle le peuple brésilien descendant dans la rue peu de temps avant la Coupe du monde !
En France, c’est aussi un autre décor que vont découvrir les (...)