Loi travail

Tous ensemble contre les ordonnances Macron !

Un nouveau droit du travail au service du patronat
Avec l’application brutale de ce projet d’ordonnances, qui va conduire à la désintégration du code du travail, ce sont les principes fondateurs du droit du travail qui vont être détruits. Jusqu’ici, le droit du travail n’était pas un droit des entreprises, il s’agissait d’un droit universel dans le cadre d’un contrat de travail qui permettait aux travailleurs de bénéficier des règles prévues par le droit du travail, notamment en matière de licenciement, (...)

Lutter contre la réforme du travail oui mais comment lutter ?

Depuis de longs mois, de nombreuses mobilisations sont organisées, avec des manifestations nationales ou locales, mais malgré ces initiatives il est nécessaire de constater que le rapport de force demeure favorable au patronat et au pouvoir et il est donc nécessaire de s’interroger sur la stratégie suivie.
Pas d’appels locaux unitaires dans les entreprises
Contrairement au mouvement de 2016 contre la loi travail où une large intersyndicale avait permis une forte mobilisation, aujourd’hui, les (...)

Contre la dictature patronale et étatique : grève générale reconductible !

Retrait de la loi travail ! grève générale reconductible dès le 17 mai !
Si notre organisation syndicale n’a jamais eu d’illusion sur notre prétendue démocratie et sur la représentation parlementaire, le recours au 49.3 pour imposer la loi travail, le prolongement de l’état d’urgence, son utilisation pour interdire à des militants de manifester et les violences policières organisées, voulues et commanditées par la classe politique constituent un arsenal clair au but sans équivoque : imposer par (...)

Boîte à outils : l’état d’urgence, la répression policière et antisyndicale

Face à la stratégie de la tension (état d’urgence, pressions et dispositifs policiers "encadrant les manifs", violences policières à l’encontre de manifestants, etc.), mise en place par l’État pour faire taire les mobilisations contre la loi Travail, il nous est apparu important de rappeler quelques conseils en cas d’interpellation et de produire du matériel en conséquence. La comparution immédiate, c’est non.
Tu es arrêté, tu es en garde à vue et on t’annonce que tu vas passer en comparution (...)

Une militante de la CNT répond aux questions de Nuit Debout

Nathalie, militante du STE 75, s’est prêté au jeu du question réponse à l’invitation de TV Debout, télévision en ligne de Nuit Debout. Nuit Debout, mouvement contre la loi Travail, fonctionnement de la CNT et vision sur les multiples initiatives du mouvement syndical et des collectifs agissant actuellement, rien n’a été oublié. Allez plus loin
Voir le dossier de la CNT sur la loi (...)

Tract contre la réforme Macron du droit du travail

La machine de guerre antisociale est en marche Emmanuel Macron nous l’a annoncé : il ne veut pas perdre de temps pour sa nouvelle réforme du droit du travail. L’orientation est déjà fixée : donner au patronat le pouvoir de faire le droit en s’affranchissant une bonne fois pour toutes du « principe de faveur » qui a été au cœur de la construction historique du droit du travail en France.
Contre les travailleurs, une loi au service des patrons
La logique de cette loi, qui modifie le référendum (...)

Face à la machine de guerre sociale, passons ensemble à l’offensive !

Avec l’élection de Macron, on savait que la rentrée serait rude. Les ordonnances qui passent en force pour démanteler le code du travail, les suppressions de postes dans la fonction publique ou les attaques renouvelées contre les retraites et l’assurance chômage, les insultes envers les travailleuses et travailleurs, ce ne sont pas les sujets qui manquent pour se mobiliser !
C’est nous qui bossons, c’est nous qui produisons, c’est nous qui subissons !
Compétition, évaluation permanente, suprématie (...)

Contre les réformes Macron : en marche le 12 septembre

Inversion de la hiérarchie des normes ?
L’objectif est de renvoyer la fixation de la norme du travail là où le rapport de force est le plus faible pour nous : au niveau de l’entreprise.
Aujourd’hui, le code du travail et les conventions collectives nous donnent des droits minimaux en terme, par exemple, de temps de travail. Les accords de branche et d’entreprise ne peuvent être que mieux disant pour nous.
Demain, avec Macron, des accords d’entreprise pourront être plus défavorables : ainsi nous (...)

Austérité et recul social dans nos collectivités : ça suffit !

Crédit d’impôt, compétitivité emploi, pacte de responsabilité, accord national interprofessionnel, loi Macron et maintenant loi dite « travail » : autant de cadeaux faits aux entreprises et aux actionnaires au détriment du reste de la population, et qui servent de prétexte aux élu-e-s des collectivités territoriales pour mener des attaques frontales sur les conditions de travail des agents, sur la qualité des services rendus aux habitant-e-s et qui aggravent les inégalités de ressources entre (...)

Mobilisations du 5 avril en recul ? Le gouvernement veut se rassurer !

Les manifestations de ce 5 avril ont une fois de plus réuni énormément de monde. Il paraît que nous aurions été moins nombreux que lors des journées de mobilisation des 17, 24 ou 31 mars. Décryptage des faits.
En effet, le jeudi 31 mars, plus d’un million de personnes étaient dans la rue, sous la pluie battante, pour dénoncer la loi travail et plus largement les politiques libérales.
Le gouvernement aimerait faire oublier la mobilisation massive en marche depuis le 9 mars en faisant une comptabilité (...)