Déboutées par la justice, elles doivent rembourser leur ex-employeur

Quatre anciennes salariées syndicalistes d’une crèche parisienne, mises à pied puis licenciées au lendemain d’une grève, ont été déboutées en appel. Elles doivent rembourser des dizaines de milliers d’euros d’indemnités, obtenues en première instance, où la discrimination syndicale avait été reconnue. Elles se disent aujourd’hui victimes d’une « justice expéditive ».

Lire l’article en entier

Auteur : CNT santé-social RP
Publié le : 12 septembre 2021
Partager :

✚ Article de Médiapart
Télécharger le document (PDF - 188.1 ko)
Voir le document

Nous suivre sur les réseaux sociaux :
Recevoir des infos de la CNT