Rolse : les salariées dernières roues du carrosse

Une heure travaillée = une heure payée : la lutte de la Rolse continue

Toutes les heures de travail n’étaient pas payées. C’est pour ça que la section syndicale CNT de l’entreprise sous-traitante Rolse Nettoyage des hôtels Ibis et Ibis Budget de Chevilly-Larue, a été créée il y a trois ans. Les camarades se sont constituées en section syndicale pour revendiquer leurs droits fondamentaux, non sans peine car elles subissent des pratiques pouvant être assimilées à du harcèlement. Suite à la grève du 22 février 2017, elles ont obtenu quelques avancées : pouvoir prendre leur pause dans la salle du restaurant de l’hôtel Ibis (bien que le rythme imposé en rende l’application difficile), le paiement rétroactif du pass Navigo, la rémunération partielle du travail au-delà du contrat de quatre heures, le paiement des heures inscrites au contrat quand l’employeur ne fournit pas le travail prévu.

Mais il reste encore beaucoup à obtenir, parce que :

  • l’employeur continue de rémunérer les salariées à la chambre, sans tenir compte du temps réellement travaillé et refuse de payer les arriérés
    de salaire ;
  • il incombe à l’employeur de décompter les heures réellement effectuées
    et de fournir le contrat correspondant ;
  • l’anticipation de la charge de travail est nécessaire pour permettre aux salariées de concilier vie professionnelle et vie personnelle ;
  • Les pressions sur les salariées et la discrimination syndicale contre la CNT doivent cesser ;
  • Il faut un suivi par la médecine du travail de l’ensemble des salariées ;
  • Manque l’affichage règlementaire sur site (avec notamment le nom et l’adresse de l’inspection du travail et de la médecine de travail) ;
  • Le traitement du linge sale reste à la charge des femmes de chambre alors que l’employeur s’était engagé à le transférer aux équipiers ;
  • Manque toujours la formation des salariées et notamment la lutte contre l’illettrisme ;

Nos actions : des dossiers prud’homaux, des émissions sur Radio Libertaire (Micro-ondes 94), des soirées de soutien aux Vignoles, des prises de parole et distributions de
tracts...

Et prochainement une soirée de soutien au 33 rue des Vignoles le 25 novembre.


Voir la vidéo du rassemblement devant l’hôtel Ibis, Chevilly-Larue

Auteur : CNT ETPICS 94
Publié le : 4 novembre 2017
Partager :

Mots-clés