Communiqué de la CNT région parisienne suite au 1er mai 2017

Un 1er mai syndicaliste révolutionnaire :
le rouge et noir de l’anarcho-syndicalisme et du syndicalisme révolutionnaire

Réunies place des Fêtes comme chaque année, plusieurs milliers de personnes ont défilé dès midi avec les organisations libertaires vers la place de la République, puis jusqu’à la place de la Nation pour un 1er Mai anarcho-syndicaliste et syndicaliste révolutionnaire. Alors que la veille et l’avant-veille, le parcours avait été recouvert d’affiches de la CNT revendiquant la lutte syndicaliste révolutionnaire en lieu et place de la comédie électorale, cette manifestation a été l’occasion pour la CNT de diffuser plusieurs milliers de tracts tout au long de la journée, au rythme des slogans et de la musique, mais aussi de plusieurs interventions au micro (déclaration de la CNT Place des fêtes, annonce du festival CNT des 23, 24 et 25 juin à la Parole errante à Montreuil, etc.).

Alors que le syndicalisme institutionnel accompagne chaque jour les mutations du capitalisme, les tâches de la CNT sont de poursuivre ses activités pour renforcer son implantation dans les entreprises et les quartiers. C’est un travail de longue haleine mais indispensable pour contribuer au développement d’un mouvement social interprofessionnel, généralisé, autogéré, en créant des convergences et en luttant contre la répression et les violences policières dont sont victimes les quartiers populaires comme l’ensemble du mouvement social, on l’a encore vu ce 1er mai. C’est une activité que nous avons depuis de longues années, en France comme sur le plan international, pour mettre en échec la barbarie qui se profile derrière la phraséologie nationaliste et libérale. À cela, la CNT répond que seule l’organisation syndicale est en capacité de produire un changement révolutionnaire en mesure de détruire le capitalisme.

« Ne nous lamentons pas, organisons-nous ! »

Nous continuerons à être présents dans la rue chaque fois que ce sera nécessaire pour dire notre refus des idées de l’extrême droite et de la violence de l’État capitaliste. Nous donnons également rendez vous à toutes et tous du 23 au 25 juin à La Parole errante à Montreuil pour le traditionnel Festival CNT pour venir échanger, débattre, s’informer. Le thème principal du festival sera cette année le travail et la critique de son organisation dans le régime capitaliste dans le contexte de l’offensive généralisée pour rogner nos acquis ces dernières années, offensive qui ne manquera pas de se poursuivre quelque soit le résultat des élections.

Les syndicats CNT de la région parisienne.

Auteur : Union régionale parisienne CNT
Date de publication : 4 mai 2017
Partager :

Télécharger le document (PDF - 55.4 ko)

Voir le document