Le Postier affranchi n°56 - février 2016

Le 16 Janvier nous avions adressé une lettre à M. Fr.., DE, pour dénoncer les conditions d’organisation du vote sur les scénarios, lettre que nous reproduisons dans ce tract. Dans sa réponse le DE ose répondre que le « ...suppression de certains quartiers doit se faire en tenant compte à la fois de critères géographiques et humains... ». Et dans le même courrier il se réjouissait que « ... 92% des agents aient participé au vote avec 73% pour le scénario1... »., semblant ignorer que les agents avaient choisi le scenario1 car c’était le moins pire en terme de suppressions de quartiers et d’emplois. Le vote signifie envoyer à la poubelle les autres scénarios dont l’un se traduisait par 10 quartiers supprimés, et nullement une adhésion à la réorganisation en cours.

Et, en plus, la façon dont les 5 agents sacrifiés ont été informés de leur présent et de leur avenir, constitue une véritable déclaration de guerre. Le combat contre la réorganisation il commence aujourd’hui.

Lire la suite

Auteur : CNT PTT 95
Publié le : 3 février 2016
Partager :

Mots-clés